Quoi attendre de tests utilisateurs (en BD) ?

J'ai été invité par l'un de mes clients à suivre les tests utilisateurs qu'ils réalisaient sur une application.

Derrière une vitre teintée, nous avons suivis tout au long de la journée plusieurs utilisateurs évoluer dans le prototype de mon client.

Quelle expérience !!!!
J'ai toujours adoré observer les gens, alors là, j'étais heureuse.

Mes préférés ce sont les "super débutants", ils sont magnifiques. Ils font des erreurs splendides, des trucs auxquels nous n'aurions jamais pensé. Ce qui est intéressant dans ces erreurs, c'est qu'elles nous montrent d'autres voies, ces erreurs sont des élans naturels qui peuvent être utilisés pour rendre l'application de plus en plus intuitive.

Ces tests nous rappellent sans cesse que l'utilisateur est sur une route, qu'ils portent des bagages et qu'il a des objectifs. Changez un tout petit peu le mise en situation de l'utilisateur et vous changez son comportement.

Que quand votre expert vous donne des conseils, il faut les appliquer sinon vous verrez l'erreur se reproduire encore encore et encore. Non mais !

Ce que j'adore avec les utilisateurs, c'est qu'ils nous rappellent que nous aussi nous sommes des utilisateurs. Nous faisons aussi des hypothèses basées sur ce que l'on nous a dit et non pas sur ce qu'il se voit.

Mes recommandations dans la réalisation de tests utilisateurs :

  • Replacez au maximum l'utilisateur dans son contexte naturel. Si cela est possible devant un moteur de recherche et non directement sur la bonne page de votre site à tester. Le libellé du lien vers la page risque de tout changer, alors soyez vigilant.
  • Anticipez de pouvoir changer des mini choses dans l'application au fil des tests. Ce n'est pas la peine d'afficher les mêmes problèmes à tous les utilisateurs.
  • Prévoyez au moins 2 séances de tests pour re-tester le prototype une fois, les "grosses" modifications faites.
  • Evitez les tests "en dur". Essayez de tester dans la réalité la plus complète, sinon testez dans les deux cas, le meilleur des cas "tout risque de bien marcher" et le pire des cas "qu'est ce qu'il se passe si une partie ne fonctionne pas" ?
  • Préférez un retour sous forme de session de travail plutôt que des rapports écrits. Vous arriverez plus rapidement à un prototype efficace.

Répondre à un appel d'offres

Répondre à un appel d'offres, c'est comme de jouer à la piñata !

Répondre à un appel d'offres, c'est comme de jouer à la piñata.

Sans le jeu de question-réponse qui sont la clé d'une stratégie internet efficace. Une stratégie internet n'est efficace que si en interne les équipes sont capables de l'implémenter. Et ça, comment je peux le savoir sans leur poser de questions ? Je ne veux pas passer 10 jours à faire un document qui va partir à la poubelle.

Et il est hors de question que mes concurrents aient accès à mes questions.

Je veux des tests utilisateurs et des tests A / B

Assez des réunions et des argumentations qui ne servent à rien.

Les utilisateurs répondent à bien des questions que nous pouvons nous poser lors des réunions projets. Faites des tests utilisateurs et des tests A/B, ça nous fera gagner du temps et de l'efficacité.

Comment choisir un outil de gestion de contenu ?

Choisir un outils de gestion de contenu, c'est comme choisir un moyen de transport.

Il existe autant de formes de logiciels de gestion de contenu qu'il existe de moyens de transport.

  • Des vélos de location : les plates-formes de blog de type wordpress.com et typepad.com
  • Une large panoplie de voitures 4 places gratuites ou payantes mais qui à la fin coûtent toujours. De Joomla à Noheto-Wedia... c'est par un plan de financement sur 3 ans que l'on voit celui qui vaut le cout, pour nous.
  • Les autocars, les paquebots et les avions qui ne sont pas forcement proportionnellement adaptés à nos besoins de tous les jours.

Le challenge est finalement de voir la différence entre ces outils. Il est aisé de voir ce que permettent les moyens de transport cités ci-dessous. Quelles sont les questions que nous nous posons lorsque nous choisissons un moyen de transport ?

  • Combien de personnes ai-je à transporter ?
  • Combien de personnes puis-je transporter avec ce moyen de transport ?
  • Jusqu'où peut-il m'amener ?
  • Quelle est sa réputation ?
  • Suis-je en sécurité ?
  • Est-il performant ?
  • Dans quelles situations de confort ?
  • Est-ce qu'il me plaît ? Plait-il à tous ses futurs utilisateurs ?
  • Est-il facile d'accès ?
  • Qu'en est-il de sa consommation ? de son entretien ?
  • Ait-il aisé de le faire réparer ? Y-a-t-il du monde pour le réparer ?
  • Les pièces détachées seront-elles faciles à trouver dans les années à venir ?
  • A-t-il tous les trucs qui font que l'on a envie de "vroom vroom" quand on est aux manettes ?
  • Pourrais-je le partager ou le refiler à mes enfants facilement ?

Vous pouvez vous poser les mêmes questions pour choisir votre logiciel de gestion de contenu. Si avez des difficultées à voir la différence entre un CMS de type Xantia et un CMS de type DS, appelez-moi. :-)

Personnellement, je roule à vélo. :-)

En reboot et nettoyage du disque dur, du 26 avril au 4 mai 2008

Bye !

Si vous envoyez 10 balles d'un coup à quelqu'un combien va-t-il en attraper ?

Encore un concept du marketing, applicable à l'ergonomie des sites web .

Si vous envoyez 10 balles d'un coup à quelqu'un combien va-t-il en attraper ?

Si vous les envoyez une par une, combien va-t-il en attraper ?

Ma recommandation aux éditeurs de site : "Ne cherchez pas à tout dire d'un coup. Allez y graduellement, cela vous posera moins de problème d'architecture et cela correspondra plus à ce que les utilisateurs sont capables de prendre à la fois."

Appels visio, un marché de niche ?

Un jeune couple de sourds-muets se parlent en langage des signes grâce à la fonction visio de leurs téléphones mobiles.

Consultant ou insultant, quel est mon métier ?

Annette, consultante organisationnelle irlandaise, reprend les mots du guru en Management Manfred Kets de Vries et nous dit : "Suis-je consultante ou insultante ?".

Manfred ne se pose même plus la question. Il se présente comme un insultant.

Je les rejoins bien là. Pour faire mon métier, il faut identifier rapidement les objectifs, les possibilités. Tout ce qui est sur notre passage est remis en question et souvent écarté... parfois quelque peu... brutalement.

Il y a quelques années, mes phrases étaient pleines de pirouettes "nous vous invitons à", "nous vous conseillons...", "vous pourriez éventuellement"... Maintenant mes phrases sont beaucoup plus courtes. C'est plus "Faites-ci, Faites-ça parce que raison 1, raison 2 et raison 3."

La méthode douce ne fonctionne pas lorsqu'il s'agit de dépasser :

  • les peurs,
  • les habitudes/bêtises organisationnelles,
  • les hypothèses non fondées,
  • les objectifs stériles,
  • les gue-guerres internes,
  • les argumentations non-orientées utilisateurs,
  • les efforts qui ne sont pas rentables,
  • et les questionnements inutiles qui font perdre du temps,

Pourquoi ?

  • Beaucoup de gens ont besoin d'être mis en insécurité pour commencer à réfléchir.
  • Si j'utilise des phrases trop longues, pleines de belles formules, mes interlocuteurs n'arrivent pas à suivre l'idée.
  • L'impact émotionnel est beaucoup plus fort, ce qui aide à la mémorisation de l'événement, de l'idée.
  • Le discourt étant rythmé de super positif comme de super négatif. Ecouter devient une expérience, pleine de surprises.

D'où cet impression d'être une insultante. Ce n'est pas du tout personnel, c'est juste que nous sommes payés pour aider les organisations à y voir plus clair. Nous ne sommes pas payés à rester dans leurs propres modèles de pensées. Bref, nous ne sommes pas payés à faire les moutons. :-)

Je ne suis pas encore tout à fait prête à mettre sur ma carte de visite : Patricia Gallot-Lavallée, Insultante Internet. Ca fait un peu... :-)

Définition de l'utilisabilité (par son contraire)

Petite retranscription pour ceux qui n'affichent pas les images :

Donc, cher client, si je regarde les statistiques et que j'écoute votre cible d'utilisateurs, cette fonctionnalité à 10 000 euros est inutile, inutilisable et inutilisée.

...

On passe à autre chose ?

Les illustrations du mercredi : Une raison à toutes ces fautes (épisode 2)

Pas la peine de crier sur ce pauvre élève, il ne les voit pas les fautes qu'il fait. Autant demander à un aveugle de voir.

Les illustrations du mercredi : besoins en situation de mobilité !

La protagoniste regarde un téléphone dans un magasin.

Elle crie dans le magasin : 'Quelqu'un a déjà acheté ce téléphone ? QUelqu'un sait s'il est bien ?

< 1 2 3 4 5 6


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr