Quand les terrasses parisiennes s'étoffent de design d'expérience




Homemaid, 97 bd Haussmann à Paris étoffe l'expérience en terrasse de son restaurant "cantine du midi" avec des petites couvertures à disposition et des aromates à sentir.

Si c'est pas mignon.

Quand Pékin Express joue la carte puissance émotionnelle avec sa musique

Je suis vraiment étonnée de l'impact du morceau Summon The Worms the Brian Tyler.

A cause de la musique, quand ils montrent deux bonshommes en train de courir dans je ne sais quelle pampa... je pleure. :-)

Les principes du jeu vidéo peuvent être appliqués pour améliorer la réalité

C.Q.F.D.

Quand Bobby McFerrin fait jouer l'audience

A travers le monde, devant n'importe quelle audience, il obtient le même résultat. L'audience sait tout de suite quoi chanter.

Quand SND nourrit les fans français de Twilight

Mathieu, mon assistant, vous a traduit mon billet sur When SND nourishes the Twilight fans, il est sympa, vous ne trouvez pas ! :-)

Sans rien avoir de neuf à mettre sous la dent des fans de Twilight, SND, réussit à faire des amoureux de Twilight, des personnes encore plus fans de Twilight, si si c'est possible.

En charge de la distribution en France des films de la saga Twilight, SND a organisé au Grand Rex à Paris, une rediffusion de Twilight 1 et 2.

Tout en achetant des billets, on pouvait lire: "Projection des 2 films et beaucoup de surprises".

2 134 fans se sont réunis pour la 100ème rediffusion de leur saga préférée.

La file d'attente était impressionnante ...

Vous voulez voir ce que ça donne 2000 fans rassemblés ?

La file d'attente n'était pas aussi grande que lors de la sortie du dernier livre de Harry Potter, mais elle était tout de même impressionante.

J'ai été surprise de ne voir que très peu de tshirt Twilight, ou de gens au visage maquillé de blanc.

Note : J'ai l'impression que le merchandising autours de Twilight n'est pas encore tout à fait à leur goût. Trop sombre et loup garou pour leur âge / sexe ?

Il y avait le traditionnel sac de goodies, co «offert» par Coca-Cola.

J'ai entendu une fille dire qu'elle avait pris un sac vide supplémentaire pour l'ami de sa mère, qui est une grande fan de Twilight. J'adore, qui aurait pensé qu'un sac en papier pouvait être un cadeau. :-)

Impliquant des blogueurs et les forums dans l'organisation

Apparemment, SND avait demandé à une partie des blogueurs Twilight et des équipes de forums d'aider à répartir les sacs. Certains d'entre eux (elles) se sont vraiment sentis comme des VIP. Ils étaient propriétaires du lieu, vous pouvez le dire !

Bien entendu, l'organisateur n'a pas manqué de les remercier publiquement, tout en donnant leur URL. L'équipe de Twilight-France était juste en face de moi, et elles étaient très fières d'avoir été publiquement mentionnées.

La promesse de "surprise"

Alors que dans la file d'attente, j'ai demandé à quelques personnes ce qu'elles pensaient des éventuelles surprises, voici leurs réponses :

  • La bande-annonce du prochain Twilight.
  • D'autres ont dit: « Je ne sais pas, j'avais oublié la surprise ».
  • D'autres espéraient voir des acteurs.
  • D'autres continuaient à spéculer entre elles.

Dans le sac surprise, un petit moyen pour récupérer les adresses e-mails de tous les participants. Ces derniers doivent remplir le petit coupon pour faire parti du grand tirage au sort.

Parmi les lots, il était possible de gagner :

  • Le prochain album illustré,
  • Une édition collector du 2ème DVD Twilight,
  • Des billets pour l'avant première de Twilight 3, en Janvier,
  • Une immense affiche de Twilight.

Ils semblaient très généreux, distribuant 20 DVD, 15 places de cinema...

Note: j'ai particulièrement apprécié le "A propos, si vous voulez acheter des billets pour la première, ils sont là à partir de la fin du deuxième film. Il y aura au moins 3 acteurs dans la journée. "

Travailler son image à soi dans la foulée

J'ai trouvé SND vraiment performant à, comme si de rien n'était, travailler leur propre image de marque. Ils ont créé un chouette environnement confortable de "on est entre nous", "entre fans de Twilight, on se connaît". Et je peux vous dire qu'ils connaissent bien la populace.

Mathieu, l'animateur, adroitement insérait la marque SND pendant qu'il faisait ses blagues diverses.

Il a poussé l'expérience jusqu'à demander à la foule de monter sur scène pour qu'elles voient l'effet que ça faisait.


La foule, après toutes ces petites interventions, avait clairement compris qui était SND. Les filles ont non seulement hurlé quand Jacob est apparu torse nu mais aussi quand le logo SND est apparu au début du 2ème film.

Quand les enfants apprennent sans professeur

Dans cette vidéo, Mitra Sugata explique comment les enfants ont réussi à apprendre par eux-même plus de 200 mots d'anglais, simplement en ayant accès à un ordinateur. Il affirme que les enfants peuvent apprendre sans professeur, s'ils sont dans un groupe, de préférence d'âges divers.

Photo d'enfants agglutinés autours d'une console de jeu portable.

Nous n'avons pas à aller jusqu'au bout de l'Inde pour voir cette scène.

Certains se placent à des endroits stratégiques pour mieux analyser l'action.

Photo d'adultes agglutinés autour d'un iPhone.

Le top, c'est que ça fonctionne sur toutes les tranches d'âge.

Il doit être possible de leur faire apprendre autre chose que tuer des monstres et trouver comment se rendre au prochain niveau, non ?!

A lire sur Experiencedesigners.net

Juste un petit billet en attendant les traductions françaises :

Quand Top Métiers'92 apporte des expériences réelles pour séduire les adolescents

Top métiers'92, organisé au Cnit, a demandé aux participants de faire des ateliers particulièrement tangibles et expérientiels pour introduire aux collégiens et lycéens différents métiers.

Sur le salon, les jeunes ont pu participer à leur propre émission de radio. Filmer sur un fond vert, et réaliser un montage vidéo.

Des maquilleuses ont libéré tout leur talent.

Démonstration de chignons vraiment extravagants pour parler coiffure.

Un atelier poterie pour parler des métiers de la céramique.

Il y avait même un furet pour parler des métiers de la santé.

Electrocuter une cage en fer pleine d'adolescents pour parler des métiers de la science.

Servir de la nourriture pour parler des métiers de la chaine alimentaire. Ça, c'était un facile. :- )

Pour parler des métiers du droit, ils ont fait ce qu'ils ont pu.

Je devrais présenter les métiers du design web. Donc j'ai donc fait un petit atelier "Dessine-moi un site web". La photo manque cruellement, je suis d'accord, j'étais occupée à animer l'atelier. :-)

Bamboozle droit et production multimédia, les règles officielles

Rassemblez un buzzer et quelques trophées.

Communiquez aux équipes les questions du quizz à l'avance et demandez leur de s'y préparer. Voir les 117 questions de notre quiz.

Faites une équipe Tic et un équipe Tac, ou tout autre truc en phase avec les trophées. Une équipe prend la parole quand son buzzman a réussi à buzzer en premier. Les buzzmen ou buzzwomen doivent tourner toutes les deux questions.

Quand une équipe répond, toute l'équipe doit être sur un pied, sinon l'équipe adverse peut dire "BAMBOOZLE" et prendre la parole. En répétant ou en donnant la bonne réponse, la deuxième équipe gagne alors le point.

Si en répondant, les équipes font preuve de créativité, elles gagnent des jokers qui permettront, plus tard, de contrer un bamboozle ou de pouvoir utiliser le web pendant 2 minutes.

Pour info, cette année, de jolies preuves de créativité, petites danses, sauts en tous genres, chants grégoriens, roulades,... Cf en pleine action ci-dessus.

Un pied en l'air, même pendant les minutes bonus sur le web.

Faites élire un champion de chaques équipes. Posez leur des questions flash où les deux seules réponses possibles sont "Oui, vas-y fonce" ou "Non, ça c'est dans tes rêves, chéri".

Appelez au fairplay des équipes quand le buzzer ne permet pas de trancher.

Remettez un trophée Tic-tac à tous les gagnants.

Voilà, c'était le cour de droit du multimédia, des A3, promo 2012 de l'IIM. Merci à l'IIM pour son soutien et merci à toutes les équipes Tic et toutes les équipes Tac qui ont vraiment été super. Belle énergie. Et... rappelez-vous de la règle d'or.

J'ai entendu un élève dire : "Ce qui est marrant avec ce jeu, c'est que même si on ne veut pas apprendre, on apprend quand même." :-)

A chacun sa monnaie

Les exemples de monnaie cités dans l'émission : via Thierry Crouzey

Quizz du jour : où cette photo a-t-elle été prise ?

Vous remarquerez la belle cible de seniors agglutinée.

Exemple de design d'expérience : Taxi karaoké

Impossible de retrouver le blog d'Aziz, le taxi karaoké parisien.

Il est passé sur France Inter. C'est tout de même super, pour un taxi, de faire parler de lui.

Il semblerait que la pratique du Taxi Karaoké soit courante en Thaïlande. :-)

Via Nathalie

Comment encourager un groupe à faire quelque chose ?

Bon, je sais, j'ai un truc avec les Kinder. Enfin, je les utilise une nouvelle fois pour aider un groupe d'étudiants à passer le cap de faire leur présentation en anglais.

Vous savez parfois, c'est dur de faire quelque chose alors que l'on est pas vraiment obligé de faire. C'est pour cela que j'ai décidé de mettre la bonne vieille "Peer pressure" à contribution. Peer pressure étant la pression générée par nos paires, nos camarades de classe, nos amis, les gens autour de nous.

Voici le deal : "Si tous les binômes font leur présentation en anglais, alors tout le monde a droit à un oeuf Kinder*. Si une seule personne ne fait pas sa présentation en anglais, personne n'aura d'oeuf Kinder.

En espérant, que je n'ai pas fait tout cela pour rien. Je vous donnerai les résultats des courses, lundi. Date, fatidique des présentations.

*Mais pourquoi, il y un truc qui n'est pas un oeuf Kinder ? C'est parce que Loïse n'aime pas les oeufs Kinder.

Exemple de design d'expérience : Hôtel Bloom à Bruxelles

Il y a un hôtel à Bruxelles dont le slogan est "Stay away from ordinary". Un hôtel qui tient sa promesse à coup de design et de créativité.

Tout d'abord, le processus de réservation : chacune de 305 chambres ont une déco de tête de lit différente. Des fresques réalisées par une pléiade d'artistes sortis de différentes écoles d'art à travers le monde.

L'internaute pourra émettre une préférence pour une style de déco sans pouvoir réellement choisir sa fresque, au choix : floral, enfantin, minimaliste, conceptuel... Ce processus permettant de garder la surprise pour la fin, tout en allégeant le processus de réservation. Et quel plaisir, de découvrir la déco de sa chambre en y entrant pour la 1ère fois. Et les fois suivantes, d'ailleurs, chargés d'un léger sentiment d'être unique et exceptionnel.

Dans cet hôtel, de l'expérience de nouveau dans le Café-bar, où à chaque chaise/espace est associé un état d'esprit.

Ils ont même poussé l'expérience à revisiter les badges de prénoms. L'hôtel Bloom devient l'endroit où Angel et Smile vous attendent à l'accueil et où Superman joue les portiers. Myself, quant à lui, vous servira un verre au bar. A chaque nouvel employé rencontré, une nouvel occasion de vous étonner et de sourire.

Pour découvrir les fresques de l'Hôtel Bloom, la mienne était la 527. (Je n'aurais jamais cru donner mon numéro de chambre sur mon blog comme ça, un jour. :-))

Brainball, plus t'es relax plus tu gagnes.

Ce petit jeu mesure les ondes cérébrales du cerveau des participants pour savoir qui est le plus relaxé. La balle s'éloigne du plus relaxé pour marquer le point dans le camp de l'autre. C'est un projet de l'Interactive Institut

Oh, oh, ça me donne des envies d'organiser un nouvel apéro-expérience. Il pourrait avoir pour thème "Emotions & Computers". Qu'en pensez-vous ?

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 >


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr