quand Coca-cola cherche vraiment à créer du bonheur

Coca-Cola essaye de nous dire depuis des années "Ouvre un coca-cola, ouvre du bonheur". Affiché sur un spot de télévision, cela nous fait une belle jambe. Mais quand... ils commencent à l'intégrer dans les produits là... c'est du design d'émotions.

Sur Skype, une amie m'invite à partager un Coca avec elle.

Sur Facebook, une photo du produit est publié sur le mur de Marie...

Avec un design d'émotion intégré dans le produit, on voit tout de suite une viralité naturelle se mettre en place.

Ici une autre déclinaison du concept "ouvre un coca, partage un moment de bonheur avec un ami" intégré dans le design du produit avec la cannette à partager.

Ce que je trouve particulièrement intéressant avec le concept de partager une cannette, est que cela permet aussi de respecter la charte éthique contre l'obésité... celle qui invite à diminuer les portions.

Ici d'autres exemples, des efforts de Coca-Cola pour créer une association forte entre sa marque et le bonheur :

Quoi que ces vidéos de buzz soient très chouettes, je trouve, encore et toujours, que plus l'expérience est intégrée dans le produit, mieux c'est.

quand "il" nous laisse des infos

quand je me demande aussi comment enseigner le GRIT

... euh comment ça se dit en français ?

Je sais ce que Dori dirait...

Je vais essayer de tirer les vers du nez du marathonien qui vit à la maison.

quand je pars dans un marathon Steve Jobs

... je reviens avec un rapport d'exploration qui s'appelle "les 10 étapes du jardinier pour manager la créativité".

Lundi, les A3 de l'IIM ont un amphi de 3h avec moi. Le thème "Créativité". Je me suis dis qu'il pourrait être intéressant, vu leur profil, de parler plutôt de techniques de management pour générer de la créativité. Je trouve Steve être un bon exemple dans des domaines qui les touchent tous : l'animation 3D, le marketing social, le développement d'app et de sites web.

Pour vous, un extrait de ce que va être l'amphi de lundi.

1/10 Comment planter des graines à la façon de Steve Jobs :

:))

quand on parle de la super méga giga importance du jeux

Une vidéo très riche qui complète bien des observations.

Pour toi, lecteur qui scanne les images et le texte. Je te mets un seul point en avant : les "Play signals".

La femelle Husky qui arrive en secouant sa queue va permettre ce qui suit.

C'est ça un signal de "tu viens on joue".

quand je travaille sur les trophées de Buzzies Awards 2013 de l'IIM

Les Buzzies Awards arrivent à grands pas. Ils auront lieu du 3 au 7 juin 2013. Cette année, deux grands changements :

  • une profonde modification des règles du jeu,
  • un jury partiellement fait d'anciens finishers et gagnants aux Buzzies Awards. :)

Pourquoi un trophée en forme de clé ? Parce que je le sais, cela ouvre des portes des Finishers aux Buzzies Awards de l'IIM.

quand Eric Favre raconte l'histoire de l'invention du système Nespresso

Mes citations favorites : "Je m'ennuyais".

"Je suis un inventeur pas un innovateur, j'ai besoin de liberté."

"Nous servions des cafés "tests" à tous nos invités. Je voyais bien à qui cela plaisait... aux femmes."

"L'inventeur comprend tout, mais vous ne pouvez pas l'expliquer. Il n'y avait pas le vocabulaire, personne ne vous comprend."

"Il fallait savoir vendre le produit. Pas faire ce que vous demandent les clients, ça devient un arbre de noël avant qu'il soit garni, vous devez trouver le chemin par lequel le client sera attiré."

15:15 "Déposer un brevet mondial : 400 000 euros, 16 ans et 100 personnes avaient eu l'idée avant moi."

Etc, etc, etc.... que des réflexions, des affirmations... qui me parlent vraiment.

quand je pars dans un marathon Lush Cosmetics

Comme vous le savez surement maintenant, j'étudie les marques qui ont des fans. Lush Cosmetics en fait partie preuve en est que lorsqu'il sorte un produit de type une bombe de bain, les fans en font des vidéos qu'ils mettent sur YouTube et ces vidéos font 120 000 vues, 42 000 vues...

Ce que je trouve fascinant avec cette marque, ce n'est pas uniquement l'utilisation d'un humour totalement intégré dans son temps, de leur faculté à cacher des choses dans leurs produits et ainsi créer une totale frénésie chez les fans, mais surtout leurs méthodologies de travail.

Sur leur site web, une section "Inventor's story". Ils racontent ainsi comment sont venues les idées de leurs best-sellers :

Voici les histoires de Big (N°1 best seller en France), Ange à fleur de peau (N°1 Best seller en Italie) et de la bombe de bain Fizzbanger

Si je devais résumer les raisons de leur innovation, je dirais :

  • Avoir des valeurs très fortes (pas de tests sur les animaux, diminuer VRAIMENT notre empreinte carbone, source des innovations telles que les dentifrices et le shampoings solides)
  • Retourner dans l'histoire (source du produit best seller Ange à fleur de peau)
  • Chercher l'ironie (voir histoire de Big),
  • Tester, tester, tester, l'expérience utilisateur à l'esprit, le fun pour l'utilisateur dans sa salle de bain à l'esprit,
  • Proposer quelque chose de vraiment différenciant de ce que l'on peut trouver en magasin, (exemple des bains moussants qui ne moussaient pas assez à son goût),
  • Comparer ses solutions à celles des autres et accepter qu'elles ne sont pas encore parfaites, mais que l'on fait quand même mieux que les autres.
  • Travailler en équipe, travailler avec sa vieille équipe,
  • Create a lot, allll the time.

Bref, Lush Cosmetics, créée en Angleterre en 1995, c'est une franchise installée dans 45 pays avec plus de 800 magasins qui sentent bon... de loin.

quand Evian a fait un joli travail de teasing

Voilà la vidéo :

Vous l'avez tous vu passer la nouvelle vidéo EvianBaby. 21 millions de vues en 4 Jours.

Maintenant, ce que je trouve aussi intéressant ce sont les vidéos de teasing qui ont été publiées :

Vidéo publiée 3 jours avant (presque 500 000 vues)

Vidéo publiée le 22 mars, soit environ 3 semaines avant (maintenant presque 90 000 vues).

Ah là là, l'être humain et la curiosité.

quand c'est une question de temps

J'étais la semaine dernière avec les année 2 de l'IIM pour un amphi... intimiste... dirons-nous.

Le responsable des études a demandé aux intervenants de donner aux étudiants des méthodes pour créer le buzz, lorsque l'on est une entreprise.

Ma proposition de méthode n°1 pour créer le buzz en 5 étapes :

  1. prendre le message que l'entreprise veut faire comprendre. Le prendre le plus nu possible. (si vous avez un bon directeur de la communication, cela devrait être facile. Sinon... bonne chance.)
  2. mettre de vraies personnes dans une situation la plus universelle possible (une rue, une gare, un salon, un centre commercial). Nous les appellerons nos proxy. J'ajouterais même que l'idéal est d'avoir des proxys qui ressemblent à notre cible.
  3. démontrer par l'exemple ce message. Le démontrer par l'exemple à fond, en faire beaucoup, beaucoup. Pas en le démontrant un peu gentiment, poliment. Non, en le démontrant x200%. (attention à rester dans le vrai, ne mentez pas, ça se voit, cela se verra toujours.)
  4. pour que l'empathie, la projection se fasse avec la personne vivant réellement l'expérience, il est primordial de filmer les réactions et autres expressions du visage.
  5. Et comme le disait Jean-Jacques Goldman à Céline Dion, quand elle en faisait trop : "Ce n'est pas la peine. Laisse leur du temps, laisse le temps à l'émotion de monter."

Je pense que cette vidéo qui a été vue plus de 21 millions de fois en moins de 2 semaines, démontre bien mes propos.



Avec ces images... le réalisateur, John X. Carey laisse le temps aux neurones miroirs de faire leur travail.

Statistiques Youtube de viralité de la vidéo

Ici des détails sur les dessous du projet Real Beauty Sketches

Vous voulez voir d'autres exemples de buzz utilisant cette méthode :

quand je visite une caverne à doudou

Dans mon effort de "trouver ce que mes recherches en design d'émotions peut apporter aux autres", j'ai demandé à Carole d'Avenue des anges de nous écrire ce que ma visite lui a apportée. Voici son compte rendu :

Quand Patricia Gallot Lavallée transforme le petit monde feutré d’Avenue des Anges…

Patricia arrive avec un sourire lumineux, et promène autour d’elle un regard qui pétille et qui fourmille d’idées. Et surtout, elle énonce avec authenticité ce que l’on ne dit pas mais qui devrait être dit, elle trouve le trait d’humour, l’aspect unique de l’offre à valoriser, elle sort des sentiers battus et on veut bien l’y accompagner tant la démarche est pleine de suspens.

Avenue des Anges est en ligne depuis 7 ans. Site marchand de cadeaux pour bébés personnalisés et de puériculture, c’est une machine bien rôdée, avec une offre et un discours à priori bien adaptés à la cible. Sauf que… de temps en temps il faut redonner à tout cela un petit coup de oomph, pour accrocher une nouvelle cible, pour apporter l’élément de surprise, pour déclencher l’envie...

Avec Patricia il faut accepter de sortir de sa zone de confort, pour aller à l’encontre de ce que le client voudrait acheter, plutôt que sur ce que l’on souhaite lui vendre. Entendre que le client veut régler un problème, ou s’approprier une part de rêve, que parfois il ne voit pas d’emblée dans notre offre. Laisser parler la créativité, être différenciant ou unique, proposer un autre parcours, un autre discours…

Avec Patricia j’ai appris à sortir de mon rôle de directrice du site pour devenir une marchande de doudous adorés… parce-que les petits qui arrivent chez Avenue des Anges viennent aussi retrouver le doudou adoré qu’ils ont perdu. Et du coup Avenue des Anges n’est plus un magasin physique ou en ligne qui ressemble aux autres… c’est aussi un lieu magique où les petits font broder leur prénom sur un objet très chargé d’affect… J’ai repensé le cadeau de naissance autour des attentes de la Maman, et surtout deux jours plus tard j’ai réorganisé le corner boutique.

Merci Patricia… et au fait… tu reviens quand ??

quand Philippe Starck nous demande d'imaginer un modèle de décroissance positive

Je réponds par ce concept.

Et si vous vous posez vraiment la question : "C'est quoi Jugaad ?" alors vous pouvez cliquer ici : JUGAAD PARTY. (une initiative actuellement viralisée par la promo 2016 de l'IIM.)

Voir conférence USI où Philippe Starck demande à une assemblée de designers et d'ingénieurs en informatique d'imaginer un modèle de décroissance positive.

quand je donne une conférence J'adooore spéciale IIM

Oyé, oyé, demain à 13h30, j'ouvre pour les étudiants de l'IIM, le premier ingrédient de J'adooore.

L'ingrédient s'appelle peut-être Beauté, mais je pense que :

  • les 3Distes de l'IIM devraient y trouver des choses intéressantes, surtout lorsque nous parlerons des critères qui permettent de créer un personnage miiiiignon.
  • les Jeux vidéo aussi, surtout lorsque l'on parlera de ce qui créé un univers.
  • les Com d'Entreprises et les webs pourront voir comment appliquer l'ingrédient n°1 aux sites web et aux réseaux sociaux.

Quelques places sont réservées pour des invités extérieurs. Alors, si vous voulez venir et que vous pensez pouvoir être à La Défense demain, mercredi 17 avril à 13h30, envoyez-moi un email.

quand je fais une pose écolo

J'aime beaucoup l'exemple que présente Béa qui vit une vie 0 déchet. Ses solutions Hippie Geekolo Chic, blanc, vert, bois. Sa stratégie : 3R - reduce, reuse, recycle.

Penser son design en Cradle 2 Cradle... de manière à ce que l'on crée soit réutilisable. Pour moi, l'exemple de ce concept c'est le capsule Nespresso. Elles sont faites en aluminium, un alliage recyclable à l'infini. Le mar de café peut servir à faire de l'engrais. Donc Nespresso paye les relais colis pour récupérer nos capsules et nous en préparer de nouvelles.

Alors que je regardais des vidéos sur Comment faire du papier recyclé à la maison... j'ai trouvé que cela ressemblait beaucoup à "aller laver le linge au lavoir", il y a des bassines, il faut étendre les feuilles. Heureusement, il va y avoir des machines pour ça !

Des machines à créer du papier toilettes à partir des poubelles de papier (le white goat), des imprimantes qui rendent le papier blanc avant d'imprimer (CMYK Electro-eraser)

En regardant le travail de Samuel Bernier, je me dis qu'il ne reste plus qu'à avoir des imprimantes 3D qui utilisent un plastique recyclable à l'infini. Comme ça quand je n'ai plus de plastiques pour mon nouveau projet, je n'ai qu'à lui donner mon altère. L'altère, je la ré-imprimerai plus tard si besoin, le fichier est sur Instructables, pour le recycler de plastique à la maison... je vais devoir attendre un peu, mais ça commence.

quand le monsieur propose un autre postulat qui m'interpèle.

Le neuroscientifique Daniel Wolpert commence avec une prémisse surprenante : le cerveau a évolué, non pour penser ou ressentir, mais pour contrôler les mouvements.

Cette vidéo que j'ai regardé, il y a quelques mois maintenant, continue de m'interpeler. Surtout l'histoire de cette plante qui a un cerveau tant qu'elle se déplace, et qui quand elle se sédentarise... digère son cerveau. Berk !

J'entends d'autres éléments d'ailleurs... Que conseille un médecin à quelqu'un qui a une maladie dégénérescente du cerveau ? De bouger.

Je l'ai remarqué quand je travaillais dans la section Univers de Beauté... pour définir un chouette univers, il faut définir ses moyens de transport associés. Destroyer intergallactiques, des balais volants, des skate-boards auto-portants ou des vampires qui courent hyper vite.

Train à voile construit par des enfants.

Dans les Tinkering Schools, qu'est ce qu'ils fabriquent ? Ces cabanes, des ponts et des moyens de transport !

 

Je me demande... à quel point cette notion de mouvement, d'optimisation du geste, comme source d'émotions... pourrait-être pris en compte dans mes futurs designs...


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr