Comment se mesurer aux autres sur Internet ?

Rien de tel que la compétition. Je vous propose ici une liste d'outils pour faire la course à son concurrent, sa société à battre :

Bon, ça c'était juste pour rigoler. Sérieusement :

  • Les comparatifs de sites d'Alexa, c'est ma fonctionnalité préférée. Je choisis le site à battre et je les compare. Par exemple, on voit que depuis fin avril 2008, le site viedemerde.fr battrait le site Leparisien.fr.
  • Compete.com: sur Compete on parle en visiteurs uniques. Et Le Parisien.fr repasserait en 1re position devant VDM. Vu le format de contenu, cela ne m'étonne pas.


    .
  • Enfin Google Trends permet de comparer les requêtes des internautes. J'adore faire des comparatifs de type "Cuisine", "bd" et "cul".



    Et pour en revenir à notre comparatif favori :
Notes à mes lecteurs :
  • Je m'excuse pour mon vocabulaire de test un peu déplacé. Quand on veut être populaire, inutile d'être distingué. ;-)
  • Bien sûr du trafic, c'est bien, mais du trafic qualifié, c'est mieux.
  • Les chiffres sont faux, dans les grandes lignes, nous diront également faux. Ce ne sont que des indicateurs. Il est bon de comprendre comment les chiffres sont récoltés pour faire des tests adaptés.

J'ai envie de participer à Drupal NGO

Un chouette projet pour le prochain Drupal Camp, une compétition de 48h ayant pour but de réaliser une application pour une organisation non gouvernementale.

J'espère être sélectionnée pour faire partie d'une équipe, cela me donnerait l'occasion :

  • De voir Stéphane Bordage en action (rock-star de la gestion de projet).
  • De mieux voir le potentiel de Drupal, qui pour moi, pour l'instant, n'est que brutal*. ;-)
  • "Ajouter des contraintes de temps pour augmenter la productivité et faciliter les processus de décision" : un sujet dont j'aime explorer les limites.
  • De rencontrer plein de gens intéressants.

(*) Ma définition de brutal étant : "rugueux au premier abord mais puissant".

Plus d'info sur http://drupalngo.org/fr

Décideurs, comment choisir votre modèle de navigation ? Paris Web 2008

Les inscriptions pour les conférences Paris Web 2008 sont ouvertes.

Paris Web est LE lieu pour permettre aux responsables d'agence Web, aux développeurs ++, aux responsables de sites Web, de se tenir au courant des tendances en terme de qualité, de respect des standards et d'accessibilité.

Cette année, grande nouveauté, une série de conférences sont réalisées pour s'adresser aux décideurs spécifiquement. J'y fais en fin de journée une présentation sur "Comment décider des modèles de navigation pour ses applications Web ?". Voir la description de la journée décideurs.

Je vous conseille aussi vivement les ateliers du samedi que j'ai trouvés l'année dernière particulièrement conviviaux et utiles.

Les inscriptions sont à moitié prix avant le 10 octobre.

ExplorCamp Paris 6

Explorcamp Paris 6 - ExplorcampParis6
Recommandé par des Influenceurs

 

Aïe, aïe, c'est demain et j'y fais une présentation sur "Oser vivre sans Google !". J'ai vraiment de drôles d'idées parfois. :-)

C'est la rentrée

Et mon agenda le ressent !

Comment faire sauter vos utilisateurs au plafond ?

En résonance avec l'article "how to tick people off"

Je vous propose les meilleures manières pour agacer vos utilisateurs.

  1. Demandez-leur de mettre à jour la version du logiciel / de l'application à chaque fois qu'ils l'ouvrent pour s'en servir.
  2. Faites-les tomber régulièrement sur une page "en construction".
  3. Ne prenez pas en compte leurs modifications. Surtout pour les longs formulaires avec des champs textes.
  4. Faites les tomber régulièrement sur de longs formulaires qui les forcent à renseigner leur numéro de téléphone et adresse postale.
  5. Ne créez pas de session sur votre application, cela les forcera à renseigner leur login et mot de passe à chaque nouveau clique.
  6. Faites planter tous vos scripts Ajax, dhtml, web 2 et compagnie. Comme ça, ils ne pourront rien faire, ni arrêter, ni cliquer sur le bouton retour. Ils seront bloqués. AHAHAHA.
  7. Mettez des publicités en Flash transparent sur tous vos contenus. ET surtout, ne mettez pas de bouton "fermer". Vous pourrez aussi le rendre inaccessible en le plaçant de telle sorte à ce qu'il se cache sous les menus déroulants des sites. Z-index, très bas.
  8. Faites du référencement invisible de votre site pour que les gens tombent sur votre site alors qu'il ne répond pas du tout à leur demande.
  9. Envoyez-leur que des newsletters pour promouvoir du contenu payant.
  10. Envoyez-leur souvent ces newsletters.
  11. Insérez pleins de liens différents qui mènent vers la même page.
  12. Mettez un lien de désinscription, difficile à trouver, qui tombe sur une "erreur 404, page introuvable".
  13. Soulignez certaines parties du texte pour leur faire croire que ce sont des liens.
  14. Mettez de gros sauts de page dans les versions d'impression.
  15. Faites une feuille de style pour l'impression qui écrit en font 70 points.
  16. Mettez dans les libellés d'e-mail "Envoyer à un ami", "Robert vous a encore envoyé un e-mail".
  17. Faites planter votre application de manière aléatoire, laissez un message d'erreur obscure de type "Precondition failed".
  18. Mettez du son à fond sur vos publicités (type son de mitraillette, hard rock...)
  19. Mettez une pré-page d'accueil (splash page) pour choisir la langue, puis une autre page de transition avec une introduction Flash bien longue et très pompeuse (arrivée langoureuse du logo, phrase disant que vous êtes les meilleurs du monde, et une musique bien agaçante). Attention, ne pas mettre de lien "skip intro".
  20. Ne rendez pas les images cliquables.
  21. Mettez vos liens que sur les points de suspension ou sur les "ici" de "cliquezici". Plus la partie cliquable est petite, mieux c'est.
  22. Demandez une confirmation pour tout. "Etes-vous sûr de vouloir changer de page ?"
  23. Faites des phrases pas claires du tout. Exemple : "La plastification peut être appliquée sur un format maximum de 31cm x 43cm".
  24. Changez de version sans les prévenir et ne donnez pas accès à l'ancienne ergonomie. Ceci est valable surtout pour les applications métiers, banques de données et autres. AHAHAHA
  25. Arrangez-vous pour que votre numéro de téléphone soit très difficile à trouver.
  26. Forcez les à remplir un formulaire pour vous envoyer un e-mail. Bien sûr qui tombe sur une "erreur 500".
  27. Alternative très louable, écrivez "cliquer ici pour nous contacter". Ce qui ouvre la messagerie qu'ils n'utilisent pas.
  28. Faites que le bouton "retour" ne fonctionne pas.
  29. Ne mettez pas de lien vers la page d'accueil sur ou à proximité du logo.
  30. Faites des newsletters de spam avec tous les utilisateurs en copie non cachée.
  31. Rendez un champ inexistant obligatoire.
  32. Rendez le champ "State" obligatoire.
  33. Mettez de la publicité pile au milieu du contenu sans dire que c'est de la pub.
  34. Ouvrez des pop up automatiques lorsque l'utilisateur quitte votre site. (!!!)
  35. Dans vos menus déroulants en cascade, rendez le deuxième niveau hyper dur à garder ouvert.
  36. Mettez des PDF à télécharger sans indiquer leur poids, ni que c'est un PDF. Faites les très lourds.
  37. Ne mettez pas de bouton couper le son sur votre site ou vos publicités.
  38. Customisez à outrance et sans logique particulière le curseur sur Flash. ça ralentira leur machine.
  39. Bloquez vos barres de scroll. C'est sûr à un moment, il y a aura un problème rigolo du type menu déroulant inaccessible ou fin du texte impossible à lire.
  40. Demandez à vos internautes leur avis tous les 4 matins.
  41. Faites un site FULL FLASH (dans sa dernière version), ne mettez pas d'alternative et cassez le lien de mise à jour du plugin.
  42. Faites payer pour une fonction supplémentaire de votre site et mettez plusieurs jours à activer la fonctionnalité.

Vous voyez autre chose à ajouter ? Vous avez des favorites ?

Le contenu de mon livre accessible en HTML gratuitement.

Pour fêter l'anniversaire de mon petit livre, je publie en HTML gratuitement le contenu des fiches des 60 modèles de navigation. Les témoignages restent réservés aux lecteurs du livre.

Les raisons de la publication en html du contenu du livre :

  1. "Internet, donne-moi ce que je veux" est un beau succès commercial.
  2. Il n'a toujours pas trouvé sa cible majeure, les webmasters qui réalisent des sites pour leur intérêt personnel.
  3. Afin de permettre plus de synergie autour des modèles de navigation (agréger les commentaires d'autres acteurs).
  4. Pour préparer la prochaine version du livre qui contiendra 101 modèles de navigation et fonctionnalités.

Les joies de l'auto-édition - mon livre a un an.

Entre colis à livrer, enveloppe à préparer, l'anxiété de réussir à vendre assez d'exemplaires pour rentrer dans ses frais.... ah les joies de l'auto-édition !

Ressentir le changement

Vous voulez savoir ce que je ressens sans Google ?

Mettez vos mains comme ça :


Maintenant, inversez les pouces et les autres doigts pour mettre les doigts de l'autre main au-dessus.

Comment vous sentez-vous ?












.... et bien c'est comme ça que je me sens depuis 10 jours.

:-)

80,73% des emails que je reçois restent en 'Non Lus'

Mes tentatives de sortir de la toile Google m'ont amenée à faire le point sur mes emails.

J'ai reçu la semaine dernière 519 emails. 419 emails sont en "non lus", et le resteront.

ll faut dire que j'ai la plus mauvaise gestion d'anti-spam qu'il soit :

  • j'affiche mes emails en toutes lettres et cliquable sur un site web,
  • je n'ai pas changer d'adresse en 3 ans,
  • je me suis inscrite à plein de sites web (de femmes, de techno, d'achat en ligne) sans utiliser un email à part.

Bref, 80% des emails que je reçois méritent de partir à la poubelle dans 15 jours.

Pour la petite blague, j'ai envoyé 25 emails.

Comment je suis devenue anti-google

Une des meilleures pratiques de l'évolution est la diversité.

J'ai décidé suite à cette semaine sans Google de diversifier grandement mon usage du web. Tel un vote d'internaute. La folie furieuse autour de l'adoption de Google Chrome a mis en route mon instinct de survie. Littéralement, ma réaction est physique. :-). Cette semaine sans Google était à l'origine une expérience pour répondre aux détracteurs de Google qui disaient que Google était dangereux car ils scannaient nos emails. Ma réponse a toujours été : "1) pas plus qu'une simple requête sur un moteur de recherche. 2) Vous êtes libres de ne pas l'utiliser". Hors je me suis rendue compte que la gratuité des services et l'abondance d'espace disque faisaient que toute la richesse numérique que nous créons (vidéos, billets, emails,...) devient intransportables au bout d'un moment. Nous sommes alors en quelques sortes emprisonnés. Cela nous demanderait trop de temps et d'inconfort de transférer les éléments ailleurs.

C'est pour cela que j'ai décidé de :

  • Mes e-mails retourneront à Outlook (car un .pst est exploitable des d'autres formats), avec des copies faites automatiquement sur un webmail qui je n'ai pas encore identifié.
  • Mon agenda et mes contacts sur Outlook.
  • Ma recherche en local ira à Exalead.
  • Ma navigation restera sur Firefox.
  • Mes recherches sur Yahoo!
  • Mes statistiques à un autre acteur non identifié. Il est possible qu'ils restent avec Google Analytics, le temps que l'outils dont j'ai besoin existe.
  • Mes investissements publicitaires et études de marché sur Google Adwords et les autres plates-formes. Je reste une femme de marketing !
  • Mes plates-formes de blogs et collaboratives seront toujours placées sur des environnements qui permettent un transfert de données rapide et structuré dans un format ouvert et standard.
  • Je continuerais bien sûr à vérifier l'efficacité des sites web dont j'ai la charge sur les différentes plates-formes de recherche et différents navigateurs.

Mon email a toujours été sous mon propre nom de domaine.

Messieurs, les grands du web qui en ont marre de se prendre des claques par Google. Au boulot ! Arrêtez d'être des suiveurs, prenez d'autres chemins. Posez-vous les bonnes questions, vous trouverez d'autres solutions.

Le degré d'évolution des outils de Google déjà en place est largement plus bas que lorsqu'ils lancent un nouveau produit. L'email par exemple a un besoin d'innovation facile à implémenter. Ils sont un peu pépères quand ils sont leaders. Ils méritent d'être titillés.

Je me sens l'âme d'une résistante, mon détecteur automatique d'abus de pouvoir est en alerte. C'est dans ces moments là que je suis la plus créative.

Une autre très bonne pratique de l'évolution : "La compétition". :-)

Semaine sans Google, Jour 5 - je récapitule en image

Semaine sans Google, aucun problème de recherche, c'est juste un peu plus long.

Semaine sans Google, aucun problème de dépendance. J'avais prévu les patchs.

Semaine sans Google, ça m'a permise de revoir de vieux amis, le minitel, les pages jaunes.

C'est assez marrant, il y a bcp de gens qui semblent penser inconsciemment "Semaine sans Google = Semaine sans Internet".

Semaine sans Google, Jour 4 - Je triche

Mes clients sont rentrés de vacances et je suis handicapée.

Quand je peux, je dis à mes clients "Vous allez sur Google, je vais sur Yahoo...". ;-)

Certains outils de Google, d'analyse sommaire du marché, me sont devenus littéralement indispensables. Sans eux, j'ai l'impression de jouer à la piñata. J'ai horreur de cela.

Pour les stats, je me satisfais des stats des hébergeurs, plus des tests avec Crazyegg.com. De toutes les façons, trop d'info, tue l'info.

Quoi qu'il en soit l'outils de stats dont on a vraiment besoin n'existe toujours pas. Vous savez celui qui affiche un schémas, d'où les gens rentrent dans le site, par où ils passent et d'où ils sortent.

Mais alors sans Google Trends et les propositions de mots clés de Google Adwords... c'est l'horreur.

Je recherche des équivalents. Si me voyez errer dans les réseaux de webeux, c'est que je pose des questions sur des alternatives.

Enfin, j'ai eu un soulagement tout à l'heure. Exalead a un Exalead Desktop.

Je voulais remercier mes clients, qui ont tous décidé de m'appeler sur ces deux derniers jours et de prendre avec un grand sourire que je m'impose un challenge aussi débile. :-)

Semaine sans Google, Jour 3 - Je fais ma déco

Surement une excuse pour m'éloigner de mes problèmes d'emails (manque d'information, impossible de retrouver les contacts des gens, impossible de chercher dans mes mails avec Yahoo! (!!!!!!!!!!!!!!!!!! dans mes 2 125 emails). J'ai décidé de finaliser la déco de mon nouveau bureau.

J'ai toujours trouvé que les tableaux blancs et autres outils pour afficher des choses dans son bureau étaient moches alors j'ai mis des planches de polystyrènes avec des feuilles de couleur par dessus.

A un moment, j'étais vraiment ennuyée, j'avais besoin de trouver "comment annuler ou cacher un shar", c'est du Feng-shui. Et bien, j'ai trouvé. Bravo Yahoo!

Sans rire, vous voulez vraiment savoir ce que je vis sans Google ? Sans Google Chrome ? Plutôt bien. Je prends de longues pauses pour déjeuner. Tout le monde me dit Google Chrome par ci, Google Chrome par là, mais personne ne me dit en quoi ce navigateur va m'aider à mieux vivre et à me donner ce que je veux. Par conséquent, il ne me manque pas. Titille sérieusement ma curiosité, ça oui ! à force... Je suis un consultant web par passion... tout de même. :-)

J'ai répondu à une interview de Fluctuat. Lire l'interview

Semaine sans Google, jour 2 - Yahoo! Mail me fait toujours souffrir

Les résultats du moteur de recherche Yahoo! sont plutôt satisfaisants, le premier résultat et non le deuxième ou troisième comme sur Google.

Je suis surprise de ne pas être totalement déprimée devant les résultats.

Yahoo! Mail me fait toujours autant souffrir. L'accumulation des mini pop-ups, messages d'alerte, aides qui n'aident pas, et surtout une très mauvaise interface de gestion de paramétrages des comptes POP font qu'à chaque fois que je charge mes mails, Yahoo! Mail recharge tous mes emails, et donc, en deux jours j'ai accumulé 1654 e-mails!!!

La publicité graphique est vraiment inutile. Encore la publicité contextuelle de Gmail me divertissait. J'adorais regarder ce qu'ils me proposaient selon le contenu de mes emails.

J'ai cherché à tenter de trouver le prix du compte Yahoo! Mail + et c'est pas facile. Je me demande s'ils s'inquiètent de leur taux de transformation ou pas.

Certains éléments d'ergo de Yahoo! Mail sont intéressants. Comme par exemple :

  • les onglets, je peux enfin avoir plusieurs emails ouverts à la fois.
  • la création dynamique du carnet d'adresse. Quoique l'export du carnet d'adresse de Google Gmail était très correct, voire même surprenante. Surprenant, car je ne savais pas qu'il allait me faire gagner du temps plus tard.
  • l'agenda Yahoo! m'a très vite convaincue. J'adore la fonctionnalité "Ajout rapide". Sans fioritude, je trouve son intégration dans mon espace de travail réussite.
  • Yahoo! Mail sur mobile à l'air très correcte.

Je déteste :

  • voir des libellés "en chargement" quand je cherche à afficher un menu déroulant.
  • avoir 1654 emails en deux jours.
  • avoir eu à confirmer mon adresse email pour avoir accès à mes mails sur Yahoo!. Je vous explique. Mon webmail ne fonctionne pas. Je déteste aussi mon hébergeur en ce moment.

Bref Yahoo! Mail se dit dans sa publicité "intelligent". Je n'irai pas jusque là.

Sinon mes nouveaux "collègues" de bureau me conseillent de ne pas renouveler l'expérience. Je n'ai pas l'air très heureuse. :-)


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr