Un rendez-vous client au Salon de l'Agriculture

Cette année c'est décidé, je vais voir ce que fait mon client le Centre d'Information des Viandes au Salon International de l'Agriculture.


Je n'avais pas pris les infos pratiques, heureusement le site fonctionne sur le Blackberry. Objectif : Planète Viande (hall 1, allée 20)


Très bien, le site est mis en avant. Tiens, une idée me vient, je demande à mon client d'observer les utilisateurs surfer sur le site dès qu'il a une minute.


Super les ateliers cuisines, pour les grands !


Ouah, y'a les mêmes pour les petits !

Les stands du CIV ne sont qu'atelier-expérience. Ca me donne plein d'idées pour les prochaines fonctionnalités du site du CIV !

Autres étonnements vécus sur le retour :


Les proportions !


Ça me rappelle une soirée déguisée.


Le lait nous fait danser ???


C'est quoi ce logo ?!! Ah oui, effectivement, pourquoi pas.


Miss France et sa première dauphine


Véridique !


Pas facile tous les jours votre métier ?


Des expériences, toujours des expériences. Ils font atelier plein, alors que vous avez vu la simplicité du concept ?


Le stand du sucre. Je ne crois pas qu'il y ait de carie à visiter.


Il y avait tout pour me plaire : des tracteurs !


Il y avait tout pour me plaire : des bucherons et des records à battre (26 secondes pour couper le tronc d'arbre !).


Il y avait tout pour me plaire : de l'écologie et des idées déco.

Après 1h20 de salon : bravo pour l'expérience, Mr le Salon de l'Agriculture !

Discours de Steve Jobs à Stanford

A venir dès que je trouve "une minute", un résumé traduit.

Mes citations favorites : "Keep looking, don't settle" et "Stay hungry, stay foolish"..

J'ai une question : c'est quoi le problème avec la moustache ?

Pourquoi appeler mon livre : Internet, donne-moi ce que je veux !

...ou le billet que je n'ai jamais publié à propos de mon livre.

1. Les internautes demandent tous quelque chose

Regardons le comportement de nos chers internautes. La majorité de la population commence une session internet par une recherche. L'internaute dit « Internet, donne-moi ce que je veux ! ».

Qu'il soit aimant, agacé, suppliant ou menaçant, l'internaute, dans sa démarche sur internet, dit « Internet, donne-moi ce que je veux ! ».

;-) Bon d'accord, …à sa manière. C'est très sympa déjà, il demande. Il pourrait faire comme dans la vraie vie : ne demander qu'à ses amis et à ses profs.

Cela se traduit généralement par :

Ou plus précisément par :

93% des internautes tapent plus de 2 mots dans le champ de recherche.

2. Que demandent-ils ?

Il existe deux grands cas :

a. L'Internaute sait ce qu'il veut et sait où le trouver Il tapera alors dans son moteur de recherche favori, le nom du magasin / service où il trouve généralement ce qu'il veut.

Exemple : Je cherche un livre, je vais sur Amazon, Fnac…''

D'autres taperont l'adresse dans leur navigateur.

L'utilisateur, arrivé sur la page d'accueil du site, a toujours sa petite idée en tête, il va soit :

  • Taper sa recherche précise dans le moteur (s'il connaît le nom exact de l'ouvrage). Il sait où le trouver, c'est généralement en haut. (navigation 038 du livre : Moteur de recherche interne)
  • Cliquer dans le menu sur les catégories qu'il pense être les bonnes pour atteindre son objectif. Il sait où les trouver, c'est généralement à gauche. (navigation 01, 02, 03, beaucoup de modèles du livre sont applicables, liste des 60 menus de navigation).

Le reste de la page d'accueil est dite plongeante (en anglais Deep linking) modèle de navigation 036 du livre. Le créateur du site web va vouloir mettre en avant des produits sur cette page qui est si populaire, mais il va mettre en avant les nouveautés, faire des propositions aux utilisateurs. Il va même pouvoir afficher des pages d'accueil personnalisées pour donner aux internautes le type de produit qu'ils veulent généralement.'

Ce qui donne en terme de flux d'utilisateur :

Une marque qui se crée ne va pas avoir la renommée d'Amazon ! Enfin, pas tout de suite.  Cela donne un point de contact très faible avec le public (le marché), c'est-à-dire 150 à 200 visiteurs par mois, ce sera la famille, les amis et les quelques visiteurs qui auront cliqué sur des liens insérés dans des forums.

b. L'Internaute sait ce qu'il veut et NE sait PAS où le trouver.

C'est lorsque qu'il tape ouvertement sa demande dans son moteur de recherche que s'ouvre le grand potentiel du « Search Marketing ».

Il tape :

Exemple : il tapera « ségolène maillot de bain », « musique téléphone portable », « cms open source », « programme tv », « cinema orléans », « vod sur mac »…

Ca y est la porte est ouverte, le point de contact est possible. Regardons alors son comportement.

  1. Il fait une recherche
  2. Clique sur un des premiers liens (celui dont le titre, la description et le lien paraissent les plus pertinents)
  3. Scanne la page rapidement :
    • La page donne ce qu'il veut ? Il reste.
    • Elle ne lui donne pas ce qu'il veut ? Il clique sur le bouton « retour » et tente un autre lien.
  4. Clique sur le 2ème lien.
  5. Scanne la 2ème page, elle ne lui donne pas ce qu'il veux ?
  6. Clique sur "retour".
  7. Change sa recherche (ajoute généralement des mots-clés).
  8. Et re-clique, et re-scanne et re-clique sur "retour"…

Bref, l'Internaute fait du bâton sauteur entre Google et les liens de résultats. On appelle cela faire du "pogo-sticking". Un "pogo-stick" étant un bâton sauteur en anglais.

Un internaute fait du bâton sauteur (du pogo-stick donc) entre Google et les pages des différents sites proposés. Des allers-retours pour enfin trouver ce qu'il veut.

3. Donnons-leur ce qu'ils veulent

Notre objectif réside par conséquent dans :

  1. Créer des pages qui se trouvent dans les 3-4 premiers résultats d'une requête (ou recherche) donnée.
  2. Faire que l'internaute s'y arrête.

Nous appelons ces pages de contact des pages d'atterrissage. L'art de la création d'une bonne page d'atterrissage est décrit dans le modèle de navigation 052 du livre.

Exemple de page d'atterrissage efficace pour une recherche type « télécharger Firefox » :

Si je tape « télécharger Firefox », sur la première page de résultat, j'ai un gros bouton bien visible. L'internaute "scanneur", le verra. Il aura ce qu'il veut… et vite.

En créant ces pages optimisées pour réellement et précisément donner aux internautes ce qu'ils veulent, voici le type de flux de visiteurs que nous allons créer :

En créant des pages qui répondent exactement à la demande de l'internaute, nous créons de nombreuses portes d'entrée sur notre site. L'idéal est d'en créer le plus possible, disons 300. Ce serait bien.

Super ! Bravo ! En donnant aux internautes ce qu'ils veulent et vite, nous avons fait venir plein de gens sur votre site. Ils ne vous connaissaient peut-être pas auparavant. Et, maintenant qu'ils sont sur votre site, que nous leur avons donné une première fois ce qu'ils voulaient, normalement ils vous aiment !

Et si on les gardait ? Qu'on leur montrait ce que nous pouvons leur donner d'autre à faire, à acheter ? Nous allons tenter de les faire coller au site, en rendant votre site « sticky ».

C'est une fois qu'ils ont eu ce qu'ils voulaient que nous pouvons leur proposer des modèles de navigation transversaux (de type cross-clicking ou cross-linking navigation 042 du livre affiché en colonne de droite du site, ou de type menu en pied de page, navigation 025).

En conclusion, nous dirons donc qu'en donnant aux internautes ce qu'ils veulent,

  1. Je donne de la visibilité à ma marque.
  2. Je fais connaître mes produits.
  3. Je décide de l'architecture de l'information de mon site.

Bref, donnez aux internautes ce qu'ils veulent, vous aurez ce que vous voulez... d'internet.

Mais vous me direz : comment savoir ce que veulent les internautes ?

La suite très clairement dans le livre Internet, donne-moi ce que je veux ! 60 modèles de navigation pour satisfaire vos internautes.

Pour le trouver tapez « donne-moi ce que je veux » dans votre moteur de recherche favori. ;-)

Les fonds d'écran Jacob Nielsen et autres stars du web

Fond d'écran représentant Jacop Nielsen disant : You're all a bunch of users !

Que je traduirais par : "Bande d'utilisateurs que vous êtes !"

Retrouvez les fonds d'écran et autres goodies sur Happy Webbies.

via Guuui

Bike in the city : le blog BD de Léah (projet vert de Kenazart Strategy Interactive)

Comme je le disais précédemment, Kenazart Strategy Interactive, moi quoi, réinvestit cette année une partie de son chiffre d'affaire 2007 dans un projet vert.

Un projet vert est un projet qui, a priori, ne fait pas gagner d'argent directement mais qui a pour objectif d'aider à faire de la planète un endroit où il fait et fera bon vivre.

C'est un projet que j'avais dans mes carnets à idées depuis 3 ans.

Je fais un peu comme Google à mon niveau. Je trouve le projet cool, alors j'investis dedans, on verra ensuite.

Il est vert et en plus, vous l'avez sûrement compris, ça me fait bien plaisir.

Pour voir ce projet :

Le blog BD de Leah : Ma ville, ma vie à Vélo

Objectifs 2008 : des chiffres, du vert, des voyages !

Je ne sais pas pour vous mais ce début d'année a démarré sur les chapeaux de roues et j'ai été super efficace.

  • J'ai publié mes offres de services packagés : pour connaitre les offres et prix des services Kenazart (sur adresse e-mail). Cela fait juste 2 ans que je voulais le faire.
  • J'ai fixé mon objectif de chiffre d'affaires pour 2008. Ce n'était pas le plus dur ! :-)
  • J'ai décidé de partir 2 mois cet été à San Francisco pour aller "réseauter" avec nos amis "webeux" du Pacifique.
  • Trouver un éditeur pour publier Internet, donne-moi ce que je veux en anglais.
  • Réinvestir dans un projet vert une partie de mon chiffre d'affaires 2007. Un projet vert est un projet qui a priori ne rapporte pas directement de l'argent mais qui aide à faire de la planète un endroit où il fait et fera bon vivre. Affaire à suivre, très bientôt.
  • Et côté perso : j'ai décidé de commencer à mentir sur mon âge. :-)

Avec tous mes v(o)eux pour 2008 (les réponses aux questions les plus posées)

La carte de voeux de Kenazart Strategy Interactive était aux couleurs d'Internet, donne-moi ce que je veux ! cette année.

Carte de voeux avec douze cases Je veux.


Les cases disent "Je v(o)eux du bonheur", "Je veux être émerveillé", "Je veux du temps pour moi", "Je veux des projets passionnants", "Je veux des ami(e)s", "Je veux la santé (au moins un an)", "Je veux de belles rencontres", "Je veux du wouahh (du vrai), je veux de l'amour toujours", "Je veux du succès", "Je veux de la fantaisie et la dernière "Je veux que ça continue !".

Dos de la carte à l'image du livre Internet, donne-moi ce que je veux !

Comment l'avez-vous réalisée ?
  • L'idée est de moi. J'aime les cartes de voeux qui changent. En 2007, la carte de voeux de Kenazart était "Pour avoir vos voeux, grattez ici". En 2006, un dé à douze faces avec, pour chaque face des voeux différents. C'était le dos de la brochure Kenazart "Douzes manières d'améliorer votre site web".
  • La réalisation du graphisme : Ronald Texier.
  • La découpe et la forme : Formes et Services à Montreuil, le contact M. Solon. Ils n'ont pas de site web, à peine une adresse e-mail. Je vous conseille la visite de leur usine, c'est la caverne d'Ali Baba !
  • La personnalisation des cartes et des enveloppes : c'est bibi !

Pourriez-vous réaliser notre carte de voeux de l'année prochaine ?
Oui avec plaisir, mais attention, nous commençons à nous en occuper en septembre ! Nous trouverons l'idée adaptée à votre budget.

Combien cela vous a-t-il couté ?

Moins qu'une campagne de pub ciblée, plus qu'une carte de voeux en Flash.

La vraie question étant "Combien cela vous rapporte-t-il de rappeler à votre réseau ce que vous faites et ce que vous savez faire ?". La réponse : on ne le saura jamais. ;-)

Besoin d'idées pour un cadeau de Noël de dernière minute ? Le web est là pour vous sauver.

Comment faire ses cadeaux au dernier moment sans avoir à se fatiguer dans les magasins ? Imprimez des bons cadeaux depuis internet. Et hop, c'est gagné.

  • Pour les enfants de 8 à 15 ans : les maxichèques, des sous à dépenser sur internet. Ils sont sortis à peine à temps pour Noël. Les boutiques en ligne ne sont pas encore toutes équipées, cependant le concept est super. Le cadeau de Noël continue après Noël. Cliquez ici pour personnaliser le chèque et l’imprimer. Un petit exemple :

  • Au lieu d’offrir un truc qui risque de finir à la poubelle ou sur Ebay, offrez une expérience. Les offres de 2LO sont là pour tous les goûts : cours de maquillage, cours d’œnologie, soin du corps, diagnostic look, atelier d’initiation au poker, enfin pour tous les goûts, tous les âges. Voir les offres de toutes les expériences proposées par 2LO.

  • Le livre de Pénélope Jolicoeur : le cadeau le plus hip de cette année pour une jeune femme. Avec la typique jeune active parisienne, ça marchera à tous les coups. Bon il sort le 3 janvier, donc vous êtes tranquille, ce n’était pas possible de l’avoir en main pour le 24 au soir. Pénélope tient un blog BD très drôle dans lequel beaucoup de monde se reconnaît. Elle a même préparé un bon cadeau, c’est sympa. On ne peut pas vraiment l’acheter alors pensez à passer à l’acte le 3 janvier.

Imprimer un bon cadeau pour le livre de Pénélope Jolicoeur

  • Du monde dans la famille à tenir un site internet d’association ou un site pour le fun ? Offrez un exemplaire dédicacé de Internet, donne-moi ce que je veux ! Pour le rendre un peu spécial, je vous propose de le dédicacer. Juste pour le rendre vraiment spécial, il faut que vous me donniez des idées pour la dédicace. Pour ce faire, il suffit de commande le livre sur www.navigation-web.com et m’envoyer un e-mail à pgl@strategy-interactive.com avec des idées de dédicace et l’adresse de livraison et hop dans la semaine, je les enverrai.

Imprimer un bon cadeau du livre Internet, donne-moi ce que je veux (imprimer le bon cadeau)

Et pour conclure la petite phrase du jour : "Si on ne sait pas quoi offrir à quelqu'un, c'est que l'on ne passe pas assez de temps avec lui !". Alors, je vous souhaite de joyeuses fêtes avec vos proches et prenez des notes pour l'année prochaine !

Tout ce que l'on peut personnaliser : mes recettes à faire des goodies

Dans certaines sphères, on me surnomme Miss Goodies. Je suis toujours en train d'imaginer des objets publicitaires pour promouvoir un produit... Ça m'amuse.

Suite à la demande générale, voici quelques ressources pour faire personnaliser vos objets, créer des goodies originaux, faire des cadeaux un peu à part...

  • Incontournable Moo.com, prend vos photos préalablement téléchargées sur Flickr et vous permet pour environ 20 € de faire de charmantes cartes de visite dont le dos est un panaché de vos photos. Mon conseil du jour : ajoutez un appel à action un peu divertissant. Exemple : Merci d'utiliser ce numéro principalement pour me faire rire !. Prenez des photos du produit, de la personne dont ce sera les cartes de visites. Faites des photos un peu décalées, ça fait du bien. Ça change.
  • My M&M's, personnalise votre gourmandise. La place pour personnaliser est très restreinte. Je déplore un peu la tonne de packaging envoyé et les prix montent vite. Comptez 50 euros pour 15 mini paquets.


  • Des badges "Donne-moi ce que je veux !". Sur 1 800 badges distribués, 4 personnes l'ont refusé. Je garde les badges refusés attachés à leur carte de visite. :-) Compter 300 euros TTC pour 1 000 badges, livrés en moins d'une semaine. On peut commander des petites quantités. Autre exemple de prix : pour 50 badges, 25 euros TTC. Mon fournisseur de badge personnalisé : Modern City Record.. Je les adore, le service, ils connaissent ! :-)

  • Avec 1 Mini YOU : à partir de 44 euros une figurine à votre effigie. J'ai des amis qui se marient bientôt... je crois que je vais leur offrir des mariés de gâteau à leur image. J'avoue, moi aussi je veux un minimoi.

  • A partir de 16 euros un calendrier de photos de famille. Le cadeau idéal aux grands-mères. Mon conseil : faites une séance photo avec un thème : nez de clown, chapeaux vert,... et prenez un calendrier assorti. C'est super kitch mais ça en jette !

  • Il y a bien sûr les traditionnelles boutiques d'objets personnalisés. Créez t-shirts, tasses, sous-vêtements, casquettes, bavoirs... Le système vous permet de créer la boutique et d'acheter dans votre boutique. http://www.spreadshirt.net/ et Allmyshirts... Je ne les ai pas testées. La règle d'or pour créer un bon goodies, mettez en adéquation le message et l'objet. Posez-vous la question, "est-ce que j'en voudrais un ?". Si, la réponse est non, évitez de polluer la planète avec des t-shirts moches, sans forme, sans message vraiment pertinent. Le t-shirt publicitaire de Spreadshirt affiche le message "Keep it simple". Je le portais donc à la journée mondiale de l'usabilité ! :-)

  • Les chaussons personnalisés : il fallait le faire ! Merci Benoît pour ce cadeau. :-)

  • Un apéro, une cérémonie, envie d'un en-cas un peu original. Le Domaine du soleil couchant personnalise les étiquettes de ses produits à votre marque. Large sélection de tapenades et autres "tartinades". Les produits sont super bons ; à la fin de l'apéro, on peut en faire cadeau. Je n'ai pas de photos des petits pots les uns à côté des autres, mais le résultat est pas mal du tout. Dans tous les cas, c'était rigolo pour notre apéro expérience.

Pourquoi mon rolodex a besoin de code 2D ?

Voilà le retard que j'avais dans la mise à jour de mes contacts de l'année dans ma base de contacts. Et ça c'était avant le Web 3. Et maintenant, je dois ajouter à ma pile tous mes contacts du dernier Yullbiz et du Web 3.

Les deux seules personnes de toutes mes cartes de visite à avoir un code 2D sur leurs cartes sont Louis Treussard de l'Atelier numérique BNP Paribas et Fred Cavazza (guru es-architecture de l'information orientée web +).

Au Web 3, c'est tout de même dingue, personne n'en avait. Il y avait bien un code 2D sur notre badge, mais ils ne fonctionnaient pas avec les scanners 2D que j'avais dans mon téléphone (Hotscan et Mobile Tag) et aucun moyen de le faire fonctionner, je ne savais pas quel scanner 2D utiliser.

Il y a même un type qui m'a demandé ce que c'était. Pour la blague, il avait dans les mains un Iphone, un Nokia N95 et un MacBook sur les genoux. Il doit avoir une Playstation 3 à la maison, plus geek chic, y'a pas !

Mais, qu'est-ce qu'un code 2D ?

Un code 2D, aussi appelé Flashcode par les franchouillards, c'est une forme de code barre, qui ne fait pas "bip". Au lieu d'avoir des barres, il est fait de petits carrés, des petits cœurs ou encore des petites étoiles.

Code 2D Hotcan contenant les informations pour se rendre à l'apéro-expérience auquel Hotscan avait très gentiment participé.

Carte de visite en code 2D fait de petits coeurs.

L'utilisateur, grâce à son téléphone doté d'un appareil photo et d'un logiciel scanner 2D, va prendre une "photo" du code et le système va lui proposer soit :

  • d'enregistrer directement la carte de visite (vCard) de la personne dans votre téléphone
  • vous proposer d'aller directement sur un site web (pas besoin de taper de longues adresses fastidieuses)
  • ...

Des petites exemples d'insertion de code 2D dans le monde réel :

Carte de visite numérique sur une carte de visite réelle

Accédez aux films de Karl 0. Illustration via Hotscan

Voir les horaires du cinéma Abribus à Issy-les-Moulineaux. Illustration via Hotscan

Mention de bravo spécial pour la présentation du concept fait par Abribus. À un point d'interrogation prêt, c'est ce que j'ai vu de mieux.

Des bonnes pratiques commencent à émerger de la mise en place de code 2D :

  • Énoncez toujours la promesse. Que va obtenir la personne si elle fait l'effort de surmonter toutes les barrières technologiques qu'elle va rencontrer ?
  • Affichez le nom du scanner à utiliser.
  • Si vous avez la place, affichez une méthode pour acquérir le scanneur (via sms généralement).
  • Testez les explications du concept avec votre cible.

Pour en revenir à pourquoi mon rolodex à besoin des codes 2D ?

Parce que si toutes les cartes de visites affichaient un code 2D, ma base de données de contact serait mise à jour sans erreur de frappe en moins de 3 clics par carte de visite.

Allez, s'il vous plaît, ayez pitié de mon rolodex, insérez des codes 2D dans vos prochaines cartes de visite. Bon d'accord, c'est un peu la guerre des technologies autour des codes 2D. Alors comme toujours, c'est l'utilisateur qui se retrouve avec des bâtons dans les roues. De ce que j'ai ouïe dire Hotscan est une très bonne technologie, mais MobileTag vous permet de générer des codes 2D de vCard facilement et gratuitement sur leur site. Je ne connais pas les taux d'adoption des scanneurs 2D sur les téléphones portables. En Asie, cette technologie ferait fureur. Les téléphones devraient commencer à sortir équipés des usines.

Créez votre code 2D MobileTag gratuitement

Le système vous donne un .png et un .eps pour que votre graphiste puisse l'intégrer n'importe où. Trop tard, les cartes de visite viennent de partir à l'impression ? Faites-en des autocollants.

Comment faire de l'SMS surtaxé demain ?

Vous voulez

  • organiser un vote comme les jeux M6 actuels "Tapez 6 au 31300 pour voter pour votre artiste favori".
  • envoyer des SMS surtaxés à vos abonnés.
  • donner la parole à vos utilisateurs par SMS (comme dans l'émission de "T'empêche tout le monde de dormir"...)
  • faire des campagnes sms.
  • communiquer avec une application via SMS.
  • ...
Vous pouvez utiliser Zong, la plate-forme qui vous permet dès la validation de votre campagne de commencer à gagner de l'argent avec des SMS surtaxés.

Exemple de rémunération : pour un SMS + en France, l'utilisateur payera 0,50 €, l'éditeur du service (vous) touchera 0,23 €.

Pas de ticket d'entrée et un accompagnement quand à la règlementation des campagnes SMS.

Je n'ai pas encore testé le service. Si quelqu'un l'a testé, ça m'intéresse.

Chatouillez-moi ! La publicité interactive de Canal +

La publicité vous invite à chatouiller la personne en photo.

Au clic sur la photo, le curseur se remplace en une main chatouilleuse, la présentatrice se met alors à bouger et rire comme si elle était chatouillée.

Vue sur Culturepub.fr et mène vers http://www.canalplus.fr.

Super pub interactive, j'imagine 1000x plus, après de la gente masculine. Dommage que la page d'atterrissage soit aussi décevante. La promesse n'est pas servie dès la page liée. Il faut surement aller chercher dans le site, mais bon. Un lien vers la bonne page, ça ne fait de mal à personne.


La promesse : "voir la météo et la playlist de cette présentatrice."

Et sur la page d'atterrissage, pas de trace de la présentatrice, pas de météo, pas de playlist.

Et là, moi je dis "bouton retour", oh non en plus, c'est dans un nouvel onglet...je dois dire "fermer l'onglet".

Mémo à copier-coller :

  • Toujours indiquer au trafic manager la page exacte vers laquelle lier la créa.

Virgin galactic : le bouton d'action le plus improbable de l'année

Ah simplicité quand tu nous tiens. Je répète souvent :

  • affichez sur votre site des boutons d'action qui se voient.
  • affichez les prix.
  • soyez le plus concret possible.

Le site Virgin Galaxy, qui propose des billets pour l'Espace, applique scrupuleusement le concept. Le directeur artistique du projet entier est Philippe Starck.

Exemple : avec le bouton d'action le plus improbable de l'année "Réservez votre billet pour l'Espace".

Et le message explicatif placé au dessus du formulaire est le plus concret possible : Le billet coute 200 000 $, vous devez déposer un acompte de 20 000 $, les vols sont prévus pour 2009. Merci de remplir le formulaire, ci-dessous. Pour toute question, contactez nos agents spécialisés dans le voyage inter-galactique.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve :

  • le formulaire d'inscription un peu long.
  • ça mérite une petite inscription à la lettre d'information et d'un flux RSS.

Je me demande à combien est leur taux de transformation ? :-)

Allez, je ne résiste pas Réservez votre billet pour l'Espace.

Joost, "TV" sur internet, publicité interactive et ciblée

Installez le petit logiciel Joost sur votre mac et votre pc.

Choisissez une chaine de TV (il n'y a pas encore tout le catalogue des chaines de TV). Le système vous demande votre date de naissance, code postal / pays et si vous êtes un homme ou une femme.

Et hop l'aventure commence. Utilisatrice de VOD (Vidéo On Demand), je peux vous dire que les systèmes de navigation d'Orange me font bien souffrir. Avec Joost, un vrai bonheur, le film continue à tourner lorsque en transparence, on consulte les autres programmes. C'est rapide, fluide et beau.

La publicité est ciblée. Pour mon profil les annonceurs me conseillaient "les glaces Magnum, le widget Coca-cola et Nike +".

Une véritable expérience interactive ! Joost : j'adore.

Les créateurs de Skype et Kaaza sont en train de créer une nouvelle fois un super produit.

J'ai hâte de :

  • pouvoir avoir accès à toutes mes séries favorites, et je suis prête à payer pour cela.
  • pouvoir cliquer sur un objet que je vois dans un film pour pouvoir l'acheter. En sur-brillance, bien sûr.
  • pouvoir jouer avec une publicité pendant que le film passe en dessous.
  • pouvoir leur dire que je n'aime pas le chocolat. ;-)

Vidéos interactives : avec Asterpix associez des liens, des commentaires et sous-titres dans les vidéos


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr