Quand le métro de San Francisco parle à ses utilisateurs

Voilà, qui doit bien remplir le réservoir d'amour des utilisateurs du métro de San Francisco (a.k.a Bart).

Vu à S.F. en juillet 2008.

Produire du visuel quand on ne sait pas faire.

Le succès de beaucoup d'outils vient du simple fait qu'ils lèvent des barrières techniques (ex: YouTube,...). Sur internet, il y a de plus en plus de contenus et de moins en moins de temps pour le lire. Une image vaut mille mots... Vous voyez où je veux en venir ?

Bref, je vais faire une petite série sur les outils qui permettent de générer du visuel pour les gens qui ne savent pas faire.

Aujourd'hui xtranormal.com, permet de générer ce type de petit film en 3D. J'ai mis en tout, 1 heure pour le faire.

Non mais sans rire, que conseillez-vous à Sue Helen ?

N'hésitez pas à faire un film de la suite de notre série : "Dallas, le retour".

Mes réseaux, aujourd'hui Cyberelles

J'ai un peu la manie de m'inscrire à tous les réseaux/associations que je rencontre. Chacun a sa particularité, aujourd'hui les Cyberelles.

Vas-y lance un ping pour voir

Ce que j'aime avec les cyberelles :
  1. C'est un petit groupe de nanas sympas.
  2. Elles ont des profils très diversifiés. Ca va d'une femme dont la société est au Cac40, une autre passe à la radio toute les semaines pour parler numérique, une startupeuse qui sort de HEC, plein de chefs d'entreprise ou responsables marketing, enfin beaucoup d'indépendantes qui sont aux manettes de leurs sites web et aux biberons de 16h.
  3. Elles sont toutes aux commandes de leur site web, de leur société.
  4. Ensemble on peut parler technique avec des gros mots comme optimisation de campagne Adwords, trackbacks*, W3C.
  5. Les ateliers sont technico-pratiques.
  6. On s'entraide.
  7. L'inscription est raisonnable.

*Truc qui n'a pas vraiment vraiment pris pour optimiser son référencement.

95 prénoms à mémoriser

3ème Asus au milieu à gauche, qu'en penses-tu ?

Clairement, je perds cette bataille.

Le billet pour aider mon réseau

J'ai décidé d'écrire un billet pour aider mon réseau d'un coup.

Alors,


Vous aussi vous pensez pouvoir aider ?

  • Pour les deux premiers points : envoyez moi un email.
  • Pour le 3ème : en allant découvrir Doonow.
  • Pour le 4ème, laissez les spiders faire.

Voilà, j'ai fait ma B.A. :-)

Les Câbles d'Or 2008

Je donne des cours, à l'IIM, ce mois-ci, sur la sélection et l'implémentation d'outils de gestion de contenu.

Les élèves par binôme doivent rendre une application qui réponde au périmètre demandé par la cliente. Le meilleur projet de chaque groupe reçoit le Câble d'Or 2008.


Y'a des gens qui tricotent le soir, et bien moi je prépare des trophées pour mes élèves. :-)

Pourquoi créer les Câbles d'Or 2008 ?

  • Pour leur faire toucher du doigt la subjectivité d'un rendu. A la fin de la journée, la cliente ne choisira qu'un projet.
  • Parce que quand ils ont des câbles, ils ont moins de problèmes pour se connecter à Internet avec leur portable depuis les salles de classe.

Devinette du jour

Que m'a-t-il dit qui me donne envie de me tirer une balle ?

Que m'a-t-il dit ?

On n'est pas là pour réussir, on n'est pas là pour essayer.

Je parlais avec un client l'autre jour et il m'a dit un truc qui tourne encore dans ma tête. Il me dit : "Le problème avec la culture des résultats, c'est que l'on n'essaye plus."

Un ancien collègue, directeur financier de profession, dit : "Le mariage, ce n'est pas une obligation de résultats, c'est une obligation de moyens."

Le type qui a créé Gmail et Google Adsense a pris 2-3 heures un vendredi soir pour essayer son idée.

Vous donnez-vous les moyens de juste essayer votre dernière idée ? Juste pour voir ?

Comment je me suis fait virer de Drupal NGO ?

Je sais, mes titres ont tendances à être un peu racoleurs. Le titre devrait être : "Comment je suis partie de Drupal NGO dégoutée du manque d'innovation du projet."


Photo de Civic Action Séance de travail avec Julien Dorra. Si ça c'est pas du BarCamp !!!

J'avais besoin de lui faire un schéma pour lui présenter mon idée. Ce qui est vraiment marrant, c'est que 3 heures plus tard, alors que je cherchais à challenger des développeurs pour s'aventurer avec moi sur une appli pour l'ONG sélectionnée, c'est le seul à m'avoir soutenu. Est-ce parce que :

  1. Il est particulièrement intelligent ?
  2. Il a lui aussi un goût pour l'innovation ?
  3. Je me suis mieux exprimée à crayonner dans le bas d'un tableau noir.
  4. L'idée lui a été présentée 2 fois ?
  5. Il me connaît ? A confiance dans ce que je fais / sais faire ?
  6. Il a eu le temps de s'habituer à l'idée ?
  7. Il utilise Twitter, prend des notes sur un Qtek ?

Je vous avouerai que j'ai été super déçue de me rendre compte que ce n'était pas une compétition entre plusieurs équipes qui allait faire le même projet. Il y avait 40 participants inscrits.

Je croyais avoir l'occasion de me retrouver avec différentes équipes, dont de vrais techniciens qui avaient envie d'aller taquiner leurs limites. Au lieu de cela, j'avais en face de moi des chefs de projet quasiment aucun Drupal RockStar Developper.

Si nous avions été dans la compétition, nous aurions pu tester différentes interfaces avec les vrais utilisateurs du site et voir ce qu'il en était.

Au lieu de cela, la raisonnabilité, la peur d'échouer est rentrée en compte. Les développeurs ++ n'ont pas suivi les réunions de projet, car il n'y avait pas de promesse de challenge.

Pour moi, le manque de temps n'est pas un vrai argument. Une idée simple bien définie demande moins de templates donc moins de développement.

Bref, mon idée trop innovante, trop jeune, incertaine, encore dans sa coquille a été refusée par la communauté.

Depuis, j'y ai encore réfléchi, le complément d'idée que Julien m'a apporté 3 heures plus tard en faisait une bien meilleure idée. On aurait pu bien s'amuser.

Le projet était de mettre en ligne un annuaire contenant les lieux où les personnes dans le besoin peuvent manger, dormir, se laver... en Ile-de-France. Ils voulaient aussi une section "actu" avec des vidéos dedans. L'association voulait permettre à la communauté d'ajouter des informations sur les fiches de l'annuaire.

J'avais envie d'essayer autre chose que le standard "annuaire/wiki + commentaires + section blog avec des vidéos dedans". Mon idée était de mélanger "chat + propositions contextuelles du contenu de l'annuaire", ceci à la Google Adwords en colonne de droite du chat. En en parlant à Julien, c'est devenu une espèce de Twitter dont le résultat de recherche pouvait intervenir dans les conversations des utilisateurs. Inversement, on aurait pu essayer d'afficher pour un lieu donné les extraits de conversation des utilisateurs liés à ce lieu. Les résultats de recherche auraient dans les listes un poids plus élevé que les conversations. En fait, un peu un système où les internautes connectés au même moment verraient ce que les autres cherchent sur l'application.

  1. Pour leur permettre de s'aider les uns les autres. (orthographe, langage SMS, infos par rapport à un centre d'intérêt en particulier).
  2. Voir qu'ils ne sont pas seuls.
  3. Encourager les commentaires à outrance, ils deviendraient l'action phare.
  4. Valoriser les "aidants", les gens qui se sentent utiles, qui se sentent moins démunis.

Bref, faire sur Internet ce qu'une assistante sociale fait dans la vie, aider les gens à se remettre sur les rails. Un vrai travailleur social aurait même pu s'y connecter de temps en temps pour apporter des réponses aux utilisateurs. Ceci aurait aussi permis de voir très facilement l'efficacité du site.

Je ne dis pas que mon idée était meilleure forcément, je dis juste que ce n'est pas la peur qui devait le définir, ça devrait être ses utilisateurs.

Si on n'essaye pas des choses nouvelles à un BarCamp qui a 40 professionnels inscrits pour participer gratuitement à l'expérience, quand le fera-t-on ?

Sinon les organisateurs du Drupal NGO sont tout de même super. :-) Je crois que le prochain sera une compét' pour permettre aux équipes de se taquiner les uns les autres.

  1. Archi / stratège à archi / stratège
  2. Méthode de gestion de projet à méthode de gestion de projet
  3. Dév à dév

L'avantage de se faire éjecter ? J'ai pu profiter de mon week-end et faire mes lessives. :-)

Expérience du jour : un amphi de 95 élèves

Comment gérer un amphi de 95 personnes ?

Si quelqu'un a la réponse ça m'intéresse.

J'ai bien pensé à prendre un outil.

Les mathématiques des émotions, comment créer une expérience utilisateur...

Compte-rendu de mon cours " Expérience utilisateur " auprès de la Licence Pro Webdesign Sensoriel de Limoges.

Comme je le dis souvent, en ergonomie/architecture de l'information, nous travaillons à enlever les points de frictions entre un utilisateur et l'application. Je préfère travailler sur créer une expérience positive. En créant graduellement une expérience positive, nous remplissons le réservoir d'amour de nos utilisateurs.

Le risque de travailler sur les bonnes pratiques de zoning et d'ergonomie, par l'exemple, est de perdre toute créativité. Nous faisons tous des copier-coller adaptés !!!!

Nous avons très agréablement travaillé toute cette semaine, avec la Licence Pro Webdesign Sensoriel de Limoges à générer des émotions (quelles qu'elles soient) chez nos utilisateurs.

En apprenant aux élèves à travailler au niveau du concept, cela permettra à leur créativité de s'exprimer beaucoup plus largement. Ce qui est le plus drôle, c'est que cela a permis d'aborder toutes les bonnes pratiques en cherchant souvent à appliquer leur contraire. :-) Exemple : Ah ouais, trop cool, si tu fais ça, ça va vraiment énerver ton utilisateur. Bravo !

Les émotions mettent les gens en mouvement. Pratique, quand on est dans l'interaction ! :-)

Voici les méthodes que nous avons utilisées :

  1. L'élève choisit une émotion.
  2. Créer des équipes, complémentaires techniquement.
  3. Décortiquer les émotions en se basant sur des exemples.
  4. Ecrire l'algorithme de l'émotion choisie (= monter au niveau du concept).
  5. Appliquer le concept, moment de créativité pur.
  6. Imposer un délai très court pour réaliser l'application, car cela force vraiment les équipes à simplifier les applications.
  7. Imposer un format de livrable au départ, un fichier d'appel de 500 pixels de large, par exemple.
  8. Réaliser au minimum 5 tests utilisateurs, et corriger son application après chaque test.

Voici les algorithmes des émotions illustrées dans mes billets précédents.

  • (Espoir + Abus de pouvoir)Répétition = Haine
  • Situation Sociale + Volonté d'intégration + Déséquilibre = Curiosité
  • Message de mort + Statistiques + Source = Anxiété = Immobilisme
  • Menace latente = Peur = Action de protection
  • Challenge réalisable + résultats encourageants + (contribution à quelque chose de plus grand que soi) pour les femmes = Flow = Bonheur = Envie de partager
  • Personnalisation/intimité + paroles valorisantes = Amour

Mon cours sur les mathématiques des émotions est basé sur :

  • Le Flow : l'expérience optimale de Mihaly Csikszentmihalyi.
  • Les 5 langages de l'amour de Gary Oldman.
  • Le contre-pied du livre Awaken the Giant within d'Anthony Robbins. Ce livre nous apprend comment un simple mot-clé ingénieusement placé peut conditionner un cerveau et comment monter ou détruire un système de croyance.
  • How to wow de Frances Coles Jones.
  • L'application de la théorie des contraintes, Le But d'Eliyahu M. Goldratt.
  • Divers cours de dessin et d'arts plastiques, des interviews de créateurs de buzz à succès m'ont permis de comprendre l'importance d'être dans une émotion pour la communiquer à travers un objet.
  • L'analyse des meilleures pratiques du jeu vidéo, du cinéma et des parcs d'attraction.
  • 10 ans d'expériences, de recherche, maïeutique et d'introspection. :-)
  • Une ferme envie de créer de l'exceptionnel.

Merci à Nicole Pignier et à toute l'équipe de la Licence Pro Webdesign Sensoriel de l'université de Limoges. Il fallait le faire de créer une licence pro appelée Webdesign Sensoriel. :-)

Emotions & design d'interaction : expérience 9/9

Et enfin la dernière application cherchant à vous faire ressentir des émotions par Quentin Aupetit et Noëllie.

Qu'avez-vous ressenti ?

Emotions & design d'interaction : expérience 8/9, le flow

Illustration de comment mettre les gens dans le Flow par Maxime Mollon et Pierollo.

Qu'avez-vous ressenti ?

Emotions & design d'interaction : expérience 7/9

Quelle(s) émotion(s) ressentez-vous en regardant cette application ? Expérience par Claire Sollinger et Dorothée.

Qu'avez-vous ressenti ? En commentaire ma note explicative.

Emotions & design d'interaction : expérience 6/9

L'expérience émotionnelle de Pauline Montillet et Thierry.

Qu'avez-vous ressenti ?


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr