quand le monsieur propose un autre postulat qui m'interpèle.

Le neuroscientifique Daniel Wolpert commence avec une prémisse surprenante : le cerveau a évolué, non pour penser ou ressentir, mais pour contrôler les mouvements.

Cette vidéo que j'ai regardé, il y a quelques mois maintenant, continue de m'interpeler. Surtout l'histoire de cette plante qui a un cerveau tant qu'elle se déplace, et qui quand elle se sédentarise... digère son cerveau. Berk !

J'entends d'autres éléments d'ailleurs... Que conseille un médecin à quelqu'un qui a une maladie dégénérescente du cerveau ? De bouger.

Je l'ai remarqué quand je travaillais dans la section Univers de Beauté... pour définir un chouette univers, il faut définir ses moyens de transport associés. Destroyer intergallactiques, des balais volants, des skate-boards auto-portants ou des vampires qui courent hyper vite.

Train à voile construit par des enfants.

Dans les Tinkering Schools, qu'est ce qu'ils fabriquent ? Ces cabanes, des ponts et des moyens de transport !

 

Je me demande... à quel point cette notion de mouvement, d'optimisation du geste, comme source d'émotions... pourrait-être pris en compte dans mes futurs designs...

quand il y a cristallisation de l'imaginaire collectif

... il y a design d'expérience, il me semble.

Il y a un truc que j'entends revenir assez souvent dans mes recherches sur ce qui crée l'émotion.

Stuart Craig, designer de la production de la série des films Harry Potter :

Finalement, le plus beau compliment que j'entends à propos de Hogwarts et surtout de la salle commune des Gryffondors est : "C'est exactement comme je me l'étais imaginé".

La Louis Ghost, qui doit être surement le best seller mondial aujourd'hui, qui est une sorte de médaillon Louis quelque chose, un fantôme de Louis puisqu'il est transparent, traitait de l'inconscient collectif de l'occident. C'est à dire que je n'ai pas dessiné la Louis Ghost, nous avons tous en mémoire cette chaise, qui est symbole finalement de la chaise occidentale.
Philippe Starck

(PS : il a fait la même chose pour l'orient, et cela donne la Mi Ming. Qui personnellement, ne me fait ni chaud ni froid.)

La cuillère avion de Stilic Force, son créateur Nicolas Trüb, qui est un ami Facebook, me l'a confirmé...

c'est son best-seller.

 

Je re-partage cette interview de Jean-Pierre Jeunet et je le recite :

Moi, c'est l'imaginaire. La vérité historique je m'en fiche un peu. Ce qui compte c'est que ce soit beau et que cela reconstitue l'idée que l'on se faisait de l'époque."
Jean-Pierre Jeunet

Typiquement Amélie Poulain, c'est un Paris de l'imaginaire, où le métro est propre, sans pubs, pas surchargé de monde... un Paris dont on se souvient, pas la réalité.

 

 

Je me demande si cette stratégie doit aller dans "That's nice" ou ailleurs ? Et surtout j'espère avoir un jour l'occasion de cristalliser l'inconscient collectif... :).

 

 

quand je m'intéresse à Tolkien

... vous me direz, il était temps !!!

A Noël dernier, j'ai profité de la bienfaisante présence des grands-parents de Toscane pour m'évader dans une série de podcasts sur Tolkien. Vous savez l'auteur du Seigneur des anneaux ce petit best seller qui a de millions de fans à travers le monde ?!

Ce qui m'intéresse sur son oeuvre c'est non seulement la base de l'histoire, les leviers émotionnels qu'il utilise, mais surtout ce que je trouve fascinant c'est qu'il est à l'origine de tellement d'autres contes, jeux de rôles et jeux vidéos à succès que cela en est presque étourdissant.

Comment pensait-il ? Quelles étaient ses méthodes de travail ? Quelles étaient les certitudes fondatrices de son oeuvre ?

Trois mois sont passés et finalement je retiens 5 choses de ces nombreuses heures d'écoute.

1) ESCAPISM : même Tolkien le disait à ses contemporains : "oui, j'ai créé un univers dans lequel les lecteurs s'évadent. Ils s'échappent de leur réalité." (Note à moi-même : à ajouter dans l'ingrédient n°1 de J'adooore).

Je comprends les lecteurs, moi aussi je préfère aller dans cette photo plutôt que d'aller faire la vaisselle.


2) TOLKIEN THE PHILOLOGUE : Tolkien ne se décrivait pas comme un auteur mais comme un historien des langues, un philologue, un scientifique spécialiste des langues médiévales. Honnêtement, un sacré geek le Ronny ! Quand il trouvait un mot dans de vieux vieux poèmes dont il ne trouvait pas l'origine... et bien il l'inventait. C'est ainsi qu'il imagina l'origine et la disparition des Elfs. On parle de 1920, pas de Google, pas de Ctrl+F dans un document, que de très vieux livres dans les bibliothèques de l'université d'Oxford, de Leeds !

Et encore mieux, il savait que les langues et les mots étaient évolutions, transmutations, parfois même retournement de signification... alors il s'essaya à créer ses propres langues ! Dans un des podcasts, on entent Tolkien parler dans l'une d'elle. C'est énorme. Le monsieur parle dans un micro, une langue que lui seul comprend ! :))) Geek alert mais J'adooore. Il y parle d'ailleurs un peu vite, ça casse la poésie, enfin je trouve.

Il aimait inventer des mots mais pour que les mots existent vraiment, il lui était obligé de créer les situations dans lesquels ces mots avaient besoin d'exister.

The 'stories' were made rather to provide a world for the languages than the reverse. To me a name comes first and the story follows... JRR Tolkien

Typiquement, de nos jours, pour pouvoir utiliser le verbe twitter en français, il faut que Twitter et que la Twittmania existe, sinon le mot ne peut pas être utilisé ! Vous voyez le truc ?

Bref, ce que je trouve particulièrement intéressant ici, c'est que son dada lui donnait des contraintes dans lesquelles faire évoluer son histoire. Et en créativité, on le sait... c'est top les contraintes. :)

Finalement, pour simplifier ma vision de la méthodologie de travail de Tolkien, je dirais que son imagination comblait les trous du puzzle de l'histoire. Un puzzle qui n'était pas constitué d'images mais de mots, de phrases, de syntaxes.

PS : Et en passant par là, comme J.K Rowling ses livres ne sont que l'arbre qui cache la forêt de ce qu'ils ont imaginés.

3) TOLKIEN THE VETERAN : Tolkien a pu remarquer lors de son passage dans les tranchés de la première guerre mondiale que nous survivions grâce à l'indomptable courage dont font parfois preuve des petites personnes et ceci alors que rien ne porte à croire qu'il y ait la moindre chance. Selon ses propres mots, cela l'avait clairement marqué. (Carpenter, J.R.R. Tolkien: A Biography 180).

4) TOLKIEN L'AMOUREUX : Le personne de Bilbo embarque tout ce qu'il aimait à propos de sa terre natale, le West Midland, que je confond toujours avec MIDDLE EARTH / La terre du milieu. D'autre part, il aimait l'esthétique sonore du gallois et du finnois. Je crois bien que les langues Elfiques qu'il a inventées sont à l'origine de ces langues. Là, c'est sur je suis d'accord avec lui, le finnois c'est juste hors de tout !

PS / en passant par là : J.K. Rowling a mis un train dans les Harry Potter parce qu'elle aime les trains. Andy Warhol est devenu célèbre en peignant ce qu'il aimait : les conserves de soupe Campbell et l'argent.

5) UNE LANGUE NE PEUT EXISTER SANS SES LEGENDES : De tout cela une question continue de tourner en moi, lorsque je rentre de la crèche, que je fais la vaisselle... Tolkien qui au début soutenait l'Esperanto a fini par le "renier". Il disait quelque chose comme cela : "une langue ne peut exister sans ses légendes." Argument par lequel la série de podcasts se termine... l'intervenante au drôle d'accent finit par dire : "vu le nombre de personnes qui parlent les langues de Tolkien, il devait bien avoir raison quelque part."

Je ne sais pas, je me demande... est-ce vrai pour d'autres choses ? Pour exister, pour vraiment être utilisé, pour évoluer quelque chose doit-il avoir ses légendes et mythologies ?

quand Humour est dans les choux

Cela fait des mois que je procrastine sur Humour. Je ne sais pas trop pourquoi mais je ne fais que repousser sa date de sortie.

Un petit ange m'a conseillé de passer à l'Ingrédient Secret. Alors,... je vais essayer.

On verra si ça marche avec mon coquin de subconscient.

quand je pars dans un marathon Philippe S+arck

 

Pour moi Philippe Starck, c'est un designer d'expériences. Lui, il se dit "Explorateur" ou "Créateur de cadeaux de Noël", mais il suffit d'aller au Mama Shelter ou au restaurant Kong, pour le voir : c'est un designer d'émotions.

 

Alors... quand je me sens seule, je l'écoute. (lien vers ma page de prédilection).

Vous voulez un petit extrait de ce que j'ai retenu ?

Philippe Starck montre un stylo.

Pendant l'émission C à vous sur France 5, il dit à Alexandra lors du rituel de remise des cadeaux : "Ça, c'est mon crayon."

"Et ÇA, c'est mon bloc de calques. C'est avec ÇA, depuis l'âge de 16 ans, que j'ai tout fait ! Donc vous allez donner cela à votre fille et vous allez lui dire que avec ça, on peut reconstruire le monde."

 

Photo : Jean-Batiste Mondino pour Télérama

Et dans un interview pour Télérama : “Je ne me considère pas comme intelligent. Je suis très bon pour comprendre les signes inconscients d'une société, comprendre où ça va et pourquoi..”

quand Joël Robuchon nous donne la recette sa célèbre purée de pomme de terre

"Un jour, j'ai essayé... contre toutes attentes."

"Je lui dois tout à cette purée."

J'accompagne un restaurant dans son design d'expérience et je dois dire que cette stratégie de travailler l'accompagnement comme signature.... je trouve cela très très intéressant.

quand l'équipe de Seinfield nous raconte comment tout a commencé

  • des modèles (même Kramer est vrai),
  • un guide : le rien de nos vies de tous les jours,
  • une structure : 26 min, 4 histoires qui s'entrelacent,
  • une vraie chimie dans l'équipe.

quand Lana Wachowski reçoit le prix de la visibilité par Human Rights Campaign

Alors Larry Wachowski, Lana a écrit et produit avec son frère, la trilogie Matrix...

"Il est des choses que l'on fait pour soi, d'autres que l'on fait pour les autres." Mr Anderson

Je trouve son sens du style juste hallucinant... à la hauteur de son talent de scénariste et de réalisateur.

quand je pense obsolescence programmée

Des mésaventures avec mon imprimante m'ont invitée à remettre mon nez dans ce sujet.

Je suis d'accord avec tout ce qui est dit dans le reportage, néanmoins surtout lorsqu'il est question de Hardware, je ne peux pas m'empêcher de trouver que cela permet tout de même de renouveller le parc et les technos associées.

J'ajoute JUGAD à mon vocabulaire et d'autres petites choses dans ma TO DO LIST.

A quand le service "militaire" du recyclage ?

quand Ilios nous dit où dépenser notre argent pour être heureux

Dans une émission de RTBF, Ilios Kotsou, le médiatisé psychologue du bonheur explique comment dépenser notre argent pour être plus heureux durablement. Selon lui, il faut le dépenser dans :

  • des expériences,
  • et dans le renforcement du lien social.

Dans mes recherches pour That's nice! je pensais intégrer l'exemple des Ateliers Joël Robuchon. Quoi que cher à nos porte-monnaies autant qu'à nos coeurs, le lieu est un endroit où il fait bon y retourner. Et nous ne sommes pas les seuls!

Lors de notre dernière visite à l'atelier, nous avons mangé à côté d'un abonné. Son métier l'isolant de ses amis, il a fait de sa cantine, les ateliers Robuchon à travers le monde.

Si je lui demande pourquoi... il finit par me dire "le partage".

Voici la petite histoire romancée des Ateliers Joël Robuchon. L'homme avait gagné ses étoiles dans un grand hôtel. Il était reconnu, avait fait le tour. Il décide alors de prendre sa retraite.

Propriétaire d'une maison en Espagne, il remarque les concepts de bar à tapas. C'est alors qu'armé d'un mètre, il mesure la hauteur du bar, la coursive pour les serveurs. Ajoute un peu de spectacle en sortant la cuisine de la cuisine pour la mettre au premier plan. C'est alors que sont nés les Ateliers Joël Robuchon où ils commencent à servir à 18h30.

Bar à tapas à San Sebastian, Espagne

Atelier Joël Robuchon

La proximité entre les serveurs (qui ne sont pas des serveurs habituels, ils me font plus penser à des chauffeurs de salle à l'écoute de vos moindres désirs. Leurs armes : la générosité, l'humour et liberté de taquiner leurs collègues), les clients à côté de qui vous serez assis même si tout le bar est libre, la possibilité de faire l'expérience des variétés de plats en portion dégustation... et vous voilà dans un bar à tapas gastronomique où le lien social et l'expérience sont au rendez-vous.

NY, Paris, Hong-Kong, le concept est décliné mais l'expérience renouvellée... oui, ils essayent de travailler les produits locaux. Voir le monde de Joël Robuchon.

quand Mailbox fait faire la queue

Dans Scarcity, l'ingrédient n°2 de J'adooore, j'explique comment l'être humain quand il est convaincu que quelque chose est rare va faire la queue pour y avoir accès. C'est cette queue qui renforce la désirabilité du produit et donc va renforcer la queue ! Vous voyez le cercle "vertueux" ici. Cette attente, cette frustration, ce désir qui va activer de la viralité. Ce modèle était plus ou moins recréé avec le système d'invitation de Gmail (cité dans le livre).

Je me suis même à un moment posé la question, mais comment sur une page web, une app, représenter cette queue, de manière plus tangible ? Comment recréer cette preuve extérieure de désirabilité ? Et bien, Mailbox, l'app du moment, l'a fait.

quand Tedx Plainpalais prend pour thème "the power of one"

Il y a quelques mois, un contact m'a recommandé auprès des organisateurs du Tedx Plainpalais. Le thème de cet événement : THE POWER OF ONE.

Je trouve le thème fabuleux, j'ai hâte de voir les vidéos des TedTalks qu'ils ont tenus.

Quand ils m'ont parlé de ce thème, cela m'a fait penser à mon héroïne à moi, J.K. Rowling, l'auteur des Harry Potter.

Pas à cette J.K. Rowling, parfaitement coiffée, confiante, riche et célèbre.

Mais celle-ci, celle de 1998, Jo Rowling, mal coiffée, qui sort de dépression, mère célibataire, qui n'a qu'un stylo et un bloc note pour travailler.

Quand on parle du pouvoir d'une seule personne, je ne peux m'empêcher de penser à ce qu'elle a réussi à faire à elle toute seule.

  • Elle a réussi à faire que des millions d'enfants à travers le monde prennent le goût de la lecture.
  • Elle a réussi à faire que les Harry Potter reste British (filmé en Angleterre, un casting d'acteur anglais...)
  • Des équipes entières ont travaillé à la création de logiciels pour permettre de mettre en images ce qu'elle avait imaginé.
  • Des milliers de site internet créés, des milliers d'articles écrits, des dizaines de livres.
  • Des milliers d'heures d'avocats,
  • ...

Ce qui est dingue c'est qu'elle n'avait pas de connexion internet, pas de super ordinateur, pas de logiciel, pas d'aide, pas de soutien, tout ce qu'elle avait un bloc note et un pauvre stylo.

Quand je regarde son stylo, je me dis que quand même, ils sont atroces ces stylos. Je les imagine fuir, casser, ne plus fonctionner sans raison. J'imagine que son sac devait avoir de vieilles traces d'encres. On les connait ces stylos, mais personne ne connait leur bouchon. Ils ont disparu il y a bien trop longtemps.

Alors que cette photo est prise, Jo Rowling travaille alors sur le 4ème Harry Potter, c'est ce stylo qui a décrit la coupe de feu, c'est ce stylo qui a tenu bon alors que Harry Potter devait affronter un dragon particulièrement vicieux. C'est ce stylo qui a écrit la mort de Cédric Diggory. C'est ce stylo qui écrit le sortilège Locomotor Barda qui permet de déplacer dans les airs tout son barda et lui même qui a mis sur papier la plume à papote de la journaliste Rita Skeeters !

Vous parlez d'un stylo ! Du pouvoir d'un stylo !!!

Plus je regarde ce stylo, plus je me dis que moi aussi j'en veux un stylo tout pourri dont personne ne veut. Un stylo qui me rappelle que tout est possible. Un stylo que je qualifierais de magique.

Alors, j'ai cherché, partout, chez Franprix, dans des magasins à 1 euro, les JPG et autres Office Dépot. Ils n'ont pas de marque ces stylos. Comment expliquer à votre libraire qu'un Bic c'est trop bien pour vous que ce que vous cherchez c'est un stylo à deux balles. Dès que je visitais le bureau de quelqu'un je reluquais son pot à crayons, médecin, assistante pédagogique, PDG tout le monde y passait.

J'ai finalement demandé à Inès. Inès avant elle était office manager pour une startup. S'il y en a une qui sait où trouver des trucs pas cher, c'est elle. Moi, j'avais passé plusieurs "heures" à chercher et elle deux minutes après elle me donne un lien pour acheter, mon stylo Jo Rowling, mon stylo magique.

Si un jour vous me voyez prendre des notes avec mon stylo tout ordinaire, ce n'est peut-être pas que des notes que je prends.

quand je publie 25 exemplaires de J'adooore, l'édition incomplète

  1. Exemplaire 1 : réservé par Armelle,
  2. Exemplaire 2 : acheté par Monique,
  3. Exemplaire 3 : acheté par Vincent avec sa boite surprise,
  4. Exemplaire 4 : acheté par un autre Vincent avec aussi une boite surprise,
  5. Exemplaire 5 : acheté par Nathalie, parce qu'elle est comme ça Nathalie,
  6. Exemplaire 6 : réservé à Laurence... elle veut une dédicace,
  7. Exemplaire 7 : vendu à la soirée Open Innovation de Jacques Pary,
  8. Exemplaire 8 : vendu à la soirée Open Innovation de Jacques Pary,
  9. Exemplaire 9 : vendu à un collègue de longue date,
  10. Exemplaire 10 : réservé J'adooore breakfast Société X
  11. Exemplaire 11 : réservé J'adooore breakfast Société X
  12. Exemplaire 12 : réservé J'adooore breakfast Société X
  13. Exemplaire 13 : C'est celui de Ronald
  14. Exemplaires 14 à 25 : Acheter votre exemplaire, 32 euros via Paypal Acheter 32 euros via Paypal
  15. [edit du 22 nov 2013] Il reste un seul exemplaire papier de cette édition. :)

Cette édition contient 4 des 6 ingrédients de J'adooore. Il fait 444 pages et ressemble de plus en plus au manuscrit initial. Voici quelques photos du bébé.

quand la promo 2012 de l'IIM reçoit son diplôme

Cela fait 5 ans qu'ils y travaillent et ça y est, ils l'ont leur diplôme.

Pour moi, c'est toujours une chouette moment, la remise des diplômes. Ils ont tous tellement évolué. Je regarde leur visage en train de recevoir tout ce symbole qu'est le diplôme et je repense à nos conversations, nos accrochages, à leurs exploits aux Buzzies Awards, leurs tentatives pour m'embobiner. Pendant le cocktail, ils reviennent sur ce qui les a le plus marqués, ce qui leur sert le plus en entreprise. D'après les retours que j'ai eus, moi, je vais continuer à innover, je vais continuer à (parfois) les forcer à intégrer le plus de technique possible, je vais continuer à développer l'agile au sein de l'IIM.

Certains sont déjà en poste. Hier soir, j'ai entendu des Ubisoft, MacGuff, Nespresso, Dailymotion, Faguo, Le Tanneur, Duke, Fullsix... C'est tout de même super ! Bravo et bonne continuation à la promo 2012.

PS : j'en profite pour ressortir quelques dossiers. Ci-dessous un best of des Buzzies Awards de cette promo

C'est aussi avec eux que j'ai testé la première version du Bamboozle du Droit

quand je vous dis 1,8 cm

Je parle de la tranche de la super édition limitée de J'adooore. Elle s'appelle la Incomplete Edition, car elle contient quatre des six ingrédients de J'adooore.

Uniquement 20 exemplaires seront imprimés. Trois sont déjà réservés. Alors si vous voulez avoir un J'adooore dans les mains et vite, c'est par ici.

Date de livraison prévue, 5 février.

 

 

 


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr