80,73% des emails que je reçois restent en 'Non Lus'

Mes tentatives de sortir de la toile Google m'ont amenée à faire le point sur mes emails.

J'ai reçu la semaine dernière 519 emails. 419 emails sont en "non lus", et le resteront.

ll faut dire que j'ai la plus mauvaise gestion d'anti-spam qu'il soit :

  • j'affiche mes emails en toutes lettres et cliquable sur un site web,
  • je n'ai pas changer d'adresse en 3 ans,
  • je me suis inscrite à plein de sites web (de femmes, de techno, d'achat en ligne) sans utiliser un email à part.

Bref, 80% des emails que je reçois méritent de partir à la poubelle dans 15 jours.

Pour la petite blague, j'ai envoyé 25 emails.

Comment je suis devenue anti-google

Une des meilleures pratiques de l'évolution est la diversité.

J'ai décidé suite à cette semaine sans Google de diversifier grandement mon usage du web. Tel un vote d'internaute. La folie furieuse autour de l'adoption de Google Chrome a mis en route mon instinct de survie. Littéralement, ma réaction est physique. :-). Cette semaine sans Google était à l'origine une expérience pour répondre aux détracteurs de Google qui disaient que Google était dangereux car ils scannaient nos emails. Ma réponse a toujours été : "1) pas plus qu'une simple requête sur un moteur de recherche. 2) Vous êtes libres de ne pas l'utiliser". Hors je me suis rendue compte que la gratuité des services et l'abondance d'espace disque faisaient que toute la richesse numérique que nous créons (vidéos, billets, emails,...) devient intransportables au bout d'un moment. Nous sommes alors en quelques sortes emprisonnés. Cela nous demanderait trop de temps et d'inconfort de transférer les éléments ailleurs.

C'est pour cela que j'ai décidé de :

  • Mes e-mails retourneront à Outlook (car un .pst est exploitable des d'autres formats), avec des copies faites automatiquement sur un webmail qui je n'ai pas encore identifié.
  • Mon agenda et mes contacts sur Outlook.
  • Ma recherche en local ira à Exalead.
  • Ma navigation restera sur Firefox.
  • Mes recherches sur Yahoo!
  • Mes statistiques à un autre acteur non identifié. Il est possible qu'ils restent avec Google Analytics, le temps que l'outils dont j'ai besoin existe.
  • Mes investissements publicitaires et études de marché sur Google Adwords et les autres plates-formes. Je reste une femme de marketing !
  • Mes plates-formes de blogs et collaboratives seront toujours placées sur des environnements qui permettent un transfert de données rapide et structuré dans un format ouvert et standard.
  • Je continuerais bien sûr à vérifier l'efficacité des sites web dont j'ai la charge sur les différentes plates-formes de recherche et différents navigateurs.

Mon email a toujours été sous mon propre nom de domaine.

Messieurs, les grands du web qui en ont marre de se prendre des claques par Google. Au boulot ! Arrêtez d'être des suiveurs, prenez d'autres chemins. Posez-vous les bonnes questions, vous trouverez d'autres solutions.

Le degré d'évolution des outils de Google déjà en place est largement plus bas que lorsqu'ils lancent un nouveau produit. L'email par exemple a un besoin d'innovation facile à implémenter. Ils sont un peu pépères quand ils sont leaders. Ils méritent d'être titillés.

Je me sens l'âme d'une résistante, mon détecteur automatique d'abus de pouvoir est en alerte. C'est dans ces moments là que je suis la plus créative.

Une autre très bonne pratique de l'évolution : "La compétition". :-)

Semaine sans Google, Jour 5 - je récapitule en image

Semaine sans Google, aucun problème de recherche, c'est juste un peu plus long.

Semaine sans Google, aucun problème de dépendance. J'avais prévu les patchs.

Semaine sans Google, ça m'a permise de revoir de vieux amis, le minitel, les pages jaunes.

C'est assez marrant, il y a bcp de gens qui semblent penser inconsciemment "Semaine sans Google = Semaine sans Internet".

Semaine sans Google, Jour 4 - Je triche

Mes clients sont rentrés de vacances et je suis handicapée.

Quand je peux, je dis à mes clients "Vous allez sur Google, je vais sur Yahoo...". ;-)

Certains outils de Google, d'analyse sommaire du marché, me sont devenus littéralement indispensables. Sans eux, j'ai l'impression de jouer à la piñata. J'ai horreur de cela.

Pour les stats, je me satisfais des stats des hébergeurs, plus des tests avec Crazyegg.com. De toutes les façons, trop d'info, tue l'info.

Quoi qu'il en soit l'outils de stats dont on a vraiment besoin n'existe toujours pas. Vous savez celui qui affiche un schémas, d'où les gens rentrent dans le site, par où ils passent et d'où ils sortent.

Mais alors sans Google Trends et les propositions de mots clés de Google Adwords... c'est l'horreur.

Je recherche des équivalents. Si me voyez errer dans les réseaux de webeux, c'est que je pose des questions sur des alternatives.

Enfin, j'ai eu un soulagement tout à l'heure. Exalead a un Exalead Desktop.

Je voulais remercier mes clients, qui ont tous décidé de m'appeler sur ces deux derniers jours et de prendre avec un grand sourire que je m'impose un challenge aussi débile. :-)

Semaine sans Google, Jour 3 - Je fais ma déco

Surement une excuse pour m'éloigner de mes problèmes d'emails (manque d'information, impossible de retrouver les contacts des gens, impossible de chercher dans mes mails avec Yahoo! (!!!!!!!!!!!!!!!!!! dans mes 2 125 emails). J'ai décidé de finaliser la déco de mon nouveau bureau.

J'ai toujours trouvé que les tableaux blancs et autres outils pour afficher des choses dans son bureau étaient moches alors j'ai mis des planches de polystyrènes avec des feuilles de couleur par dessus.

A un moment, j'étais vraiment ennuyée, j'avais besoin de trouver "comment annuler ou cacher un shar", c'est du Feng-shui. Et bien, j'ai trouvé. Bravo Yahoo!

Sans rire, vous voulez vraiment savoir ce que je vis sans Google ? Sans Google Chrome ? Plutôt bien. Je prends de longues pauses pour déjeuner. Tout le monde me dit Google Chrome par ci, Google Chrome par là, mais personne ne me dit en quoi ce navigateur va m'aider à mieux vivre et à me donner ce que je veux. Par conséquent, il ne me manque pas. Titille sérieusement ma curiosité, ça oui ! à force... Je suis un consultant web par passion... tout de même. :-)

J'ai répondu à une interview de Fluctuat. Lire l'interview

Semaine sans Google, jour 2 - Yahoo! Mail me fait toujours souffrir

Les résultats du moteur de recherche Yahoo! sont plutôt satisfaisants, le premier résultat et non le deuxième ou troisième comme sur Google.

Je suis surprise de ne pas être totalement déprimée devant les résultats.

Yahoo! Mail me fait toujours autant souffrir. L'accumulation des mini pop-ups, messages d'alerte, aides qui n'aident pas, et surtout une très mauvaise interface de gestion de paramétrages des comptes POP font qu'à chaque fois que je charge mes mails, Yahoo! Mail recharge tous mes emails, et donc, en deux jours j'ai accumulé 1654 e-mails!!!

La publicité graphique est vraiment inutile. Encore la publicité contextuelle de Gmail me divertissait. J'adorais regarder ce qu'ils me proposaient selon le contenu de mes emails.

J'ai cherché à tenter de trouver le prix du compte Yahoo! Mail + et c'est pas facile. Je me demande s'ils s'inquiètent de leur taux de transformation ou pas.

Certains éléments d'ergo de Yahoo! Mail sont intéressants. Comme par exemple :

  • les onglets, je peux enfin avoir plusieurs emails ouverts à la fois.
  • la création dynamique du carnet d'adresse. Quoique l'export du carnet d'adresse de Google Gmail était très correct, voire même surprenante. Surprenant, car je ne savais pas qu'il allait me faire gagner du temps plus tard.
  • l'agenda Yahoo! m'a très vite convaincue. J'adore la fonctionnalité "Ajout rapide". Sans fioritude, je trouve son intégration dans mon espace de travail réussite.
  • Yahoo! Mail sur mobile à l'air très correcte.

Je déteste :

  • voir des libellés "en chargement" quand je cherche à afficher un menu déroulant.
  • avoir 1654 emails en deux jours.
  • avoir eu à confirmer mon adresse email pour avoir accès à mes mails sur Yahoo!. Je vous explique. Mon webmail ne fonctionne pas. Je déteste aussi mon hébergeur en ce moment.

Bref Yahoo! Mail se dit dans sa publicité "intelligent". Je n'irai pas jusque là.

Sinon mes nouveaux "collègues" de bureau me conseillent de ne pas renouveler l'expérience. Je n'ai pas l'air très heureuse. :-)

Semaine sans Google, Jour 1 - je souffre.

Ma semaine sans Google a commencé ce matin à 9h.

Je vis un enfer sans nom, principalement à cause des emails et de la mine d'information qu'ils contiennent.

J'ai choisi Yahoo! Mail et le moteur de recherche Yahoo! Je souffre.

Je crois qu'il va falloir que j'accepte la proposition de mon administrateur réseau de mettre Gmail et Google en liste noire.

à bientôt, je sors en bêta mon nouveau livre aujourd'hui et c'est dur.

Qui veut bêta-tester mon nouveau livre sur San Francisco ?

Je recherche des bêta-testeurs pour mon nouveau livre "Le guide du touriste intellectuel à San Francisco".

Le livre est en anglais avec des aides pour les lecteurs "internationaux".

Si cela vous intéresse, je vous envoie le PDF du livre gratuitement. En échange, j'aurai besoin de votre retour, ceci consiste en :

  • une indication sur les parties que vous avez trouvées intéressantes, ennuyantes, choquantes, rigolotes.
  • les erreurs ou éléments qui vous paraissent manquants (si vous avez été à SF :-)).
  • des questions que vous avez auxquelles le livre ne répond pas.
  • les mots-clés du texte que vous ne connaissiez pas en anglais.
  • un avis / ce que vous diriez à un ami en quelques lignes sur le livre électronique.

Je recherche des personnes qui :

  • pourraient avoir pour projet de visiter San Francisco pour un voyage de tourisme intellectuel,
  • un voyage de repérage avant d'y implanter leur société,
  • des personnes qui connaissent la région,
  • de simples curieux qui cherchent à faire le voyage sans avoir à faire le voyage.

Le livre fait une 60ène de pages et j'aurai besoin de votre retour dans les 7 jours suivants la réception de l'e-book.

Si vous connaissez quelqu'un qui connait quelqu'un ça m'intéresse aussi.

Laissez un commentaire ci-dessous avec une indication sur pourquoi ce projet vous intéresse. Et hop, je vous envoie l'e-book à partir de lundi matin. Le nombre et la cadence des bêta-testes sont limités.

Nouveau : le blogsitting

Etudiant de confiance avec accès internet pendant tout l'été publie pendant vos vacances vos billets, modère commentaires et corrige fautes d'orthographe.

Pendant les vacances, j'ai demandé à ma petite soeur de faire du blogsitting et de mettre en mode publication mes billets pour moi sur www.bikeinthecity.com. Ce qui la fait beaucoup rire, elle en crâne même en société. :-). Les stats continuent d'augmenter.

D'autres semblent louer les services de professionnels. http://www.blogsitting.fr/ et http://www.blogsitter.net/

Et vous vous avez quoi de votre blog pendant les vacances ? Quels ont été les effets sur les stats de votre site web ?

Ma conception d'une playlist

Ipod shuffle affichent les mots clés Learn, Happy, Energy, Heal and Zen.

Et vous, c'est quoi ?

Semaine sans Google du 1er au 5 septembre.

Au fait, je suis en vacances jusqu'au 25 aout.

On se retrouve a la rentrée pour préparer la semaine sans Google. Va falloir que je m'organise...

Certains blogueurs ont dit qu'ils me suivaient... Si vous la faites, tenez moi au courant de vos aventures.

La semaine sans Google aura lieu du 1er au 5 septembre 2008.

:-)

Comment trouver des bureaux à louer à Paris en 4 jours ?

A la demande générale, je publie mes liens pour trouver des locaux à louer sur Paris en 4 jours. Cette solution est adaptée aux petites sociétés qui se lancent ou qui souhaitent passer à la vitesse supérieure. Convient aussi aux freelances qui se sentent seul(e)s. ;-)

Ci-dessous ma recette en 5 étapes :

  1. Décider de sous-louer des locaux, plutôt que d'avoir ses propres locaux. Il y a beaucoup moins de charges à l'entrée, à la sortie. C'est beaucoup plus léger et ça permet de rencontrer du monde. Il y a aussi généralement salle de réunion à partager et espace cuisine et les toilettes. Et oui, les toilettes ne sont pas toujours présents dans les petits locaux. ::-)
  2. Trouver les bons mots-clés : bureaux à partager, sous-location bureaux,...
  3. Comprendre les notions de poste de travail, d'espace à partager, d'espace réservé, d'espace fermé...
  4. Au fur et à mesure de la consultation des sites suivants définir ce que l'on recherche.

Les sites d'annonces de locaux à partager :

Les annonces partent et arrivent assez rapidement.

Bonne balade dans votre ville !

Moi, j'emménage vendredi dans mes nouveaux bureaux à la croisée des RER, au coeur de Paris.

De retour sur le continent, avec un nouveau livre

Je suis rentrée de New-York, il y a 2 ans, avec le plan de mon livre "Internet, donne-moi ce que je veux !". Je rentre cette fois encore de mon voyage de tourisme intellectuel avec un nouveau livre.

Il sort en beta le 14 août 2008. Le titre Intellectual Tourist City Guide to San Francisco and the Bay area.

Ce guide d'une 15ène de pages listera les adresses et les techniques afin de :

  • s'installer à SF pour quelques semaines,
  • trouver tous les BarCamps et autres activités de résotage,
  • visiter Googleland, Appleland,...
  • il contiendra la liste de cafés et restaurants où spotter des "célébrités",
  • ainsi que la liste des adresses des monuments de geeks, laboratoires de recherche, showrooms et autres aventures interactives afin d'optimiser votre séjour dans la Silicon Valley.

Intellectual Tourist City Guide to Paris sortira en décembre avant Le Web 3. J'ai plein de SFiens qui l'attendent avec impatience. Alors si vous louez des bureaux dans vos locaux, voulez échanger un bureau avec SF, tenez des agendas à jour des événements New Tech, tenez un labo interactif... n'hésitez pas à m'en faire part, je les intègrerai dans le guide de tourisme intellectuel parisien.

Réservé aux Geeks et aux gens dans les nouvelles technos.

Attention, le sens de l'humour sera requis pour la lecture de ces ouvrages.

Quand la publicité se rend utile, exemple des cacahouètes de Southwest Airlines


Des messages publicitaires sur les paquets de cacahouètes et les serviettes à bord des avions. Voilà un bon exemple de technique pour épurer le paysage des bandeaux publicitaires.

La compagnie Southwest Airlines est la référence quand on demande à quelqu'un "Quel est le moyen le moins cher pour aller à Los Angeles de San Francisco ?". Avec ces nouveaux messages, cela m'a parmi d'apprendre au delà du message viral que j'avais reçu de mon réseau.

L'ensemble de l'expérience générée par Southwest est similaire, quoi que toujours un peu différente.

  • Avant d'embarquer, ils font faire la queue aux passagers dans l'ordre des zones attribuées, plus de siège défini.
  • Les messages publicitaires sont sur les produits qu'ils nous offrent.
  • Le stewart nous parle au micro pour nous expliquer les pourquoi des retards.
  • A l'aller, un stewart a chanté a capela au micro.

Ils ont un coeur dans leur logo, j'ai l'impression que ce n'est pas pour rien.

Je leur proposerai bien d'améliorer un autre point :

  • Faire rentrer le fond de l'avion en premier.

Parce que ce qui bloque les passagers pour rentrer, ce sont les autres passagers qui s'installent. Les business class n'y perdront rien. l'avion ne partira pas avant que tout le monde soit assis dans la bonne position. :-)

Revue de pub: pour la présence des pères auprès de leurs enfants

J'adore cette campagne de pub, actuellement diffusée aux Etats-Unis.

Pourquoi ce programme ? Selon une étude américaine le gouvernement fédéral dépense 99,8 milliard de dollars par an en programmes de soutien aux conséquences de l'absence des pères auprès de leurs enfants.

Qu'en pensez-vous ?

Vous faites quelque chose pour passer du quality time avec vos enfants aujourd'hui ?


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr