quand la BnF réussit à intégrer de la culture dans Facebook

Je trouve que les community managers de Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF font un superbe boulot.

Ils jonglent habillement entre spécificités d'animation de communauté sur le blog, sur Twitter, sur Facebook.

Plus de 5 000 fans sur Facebook avec une interaction hors norme qui me semble bien au-delà de grandes marques et des professionnels du community management... Honnêtement, réussir mettre de la culture dans Facebook, il fallait le faire. :-)

Voilà, une citation qu'un utilisateur à intégrer spontanement dans les commentaires : ''Merci Gallica !!! C'est toujours un régal de passer chez vous pour revisiter notre patrimoine et découvrir des choses émouvantes, drôles et belles!''.

Découvrir par vous même :

Quand le Master Web Editorial de l'Université de Poitiers me demande d'organiser un défi auprès de ses étudiants

Basé puis adapté sur l'exercice que j'ai créé pour l'IIM, les Buzzies Awards, le Master Web Editorial de l'université de Poitiers me demande de renouveler le défi des 5000. Les étudiants ont 2 semaines pour :

  • surfer sur une vague de l'actualité,
  • créer un contenu,
  • faire venir 5000 visiteurs uniques sur la page.

Je dois dire que les résultats de cette année sont particulièrement bons. Dans le sens où je trouve que les étudiants ont l'air d'avoir beaucoup appris de ce défi.

1) 16 627 visiteurs pour l'équipe du Sarkophone. Ils passent sur Europe 1, RTL, et sont relayés par quelques twittmen influents.

2) 6 143 visiteurs pour l'équipe de Bonjour désillusion. Ils se permettent même le luxe de voir l'effet sur leur trafic de l'arrêt de l'animation active qu'ils opéraient sur Twitter.

3) 4 154 visiteurs pour le Talkfoot.

4) 2 685 visiteurs ont calculé leur âge de départ à la retraite.

5) 1 162 vues pour la vidéo d'actu People Allons enfants du buzz

6) 1 146 visiteurs pour le site de la Flashmob Poitiers du 16 décembre 2010 - Libérez Hervé Guesquière et Stéphane Taponier !. Leur projet est relayé dans la presse locale.

Bravo à tous les étudiants pour toute cette belle énergie.

Une jolie compétition semble s'être mise en place entre certains groupes. Et oui, l'être humain dépense plus d'énergie en situation de compétition qu'en situation de collaboration.

Merci à Yannis Delmas, le directeur du Master Web éditorial et à l'Université de Poitiers, de m'avoir de nouveau donné l'opportunité d'animer ce défi.

86 élèves étudiants en multimédia, 86 sujets de blogs

Dans le cadre d'un module de cours sur les CMS, les outils de gestion de contenu, j'ai demandé aux élèves de donner une part importante à leur ligne éditoriale et aux contenus qu'ils allaient présentés.

Voici une petite sélection des sujets choisis par les élèves :

En option 3D :

En option 3D/Jeux vidéo :

En option Jeux vidéo,

Petite visite des locaux de MyLittleParis.com


Fany Péchiodat, la pdgère de MyLittleParis.com a gentiment accepté de répondre à mes questions sur "Comment créer un sentiment de complicité et de privilège avec 200 000 personnes ?"

L'interview sera publiée dans J'adooore.

Yes! j'ai eu une interview avec Matthieu Bardel

Matthieu Bardel travaillait pendant la sortie des Twilight 1 et 2 chez SND, le distributeur de la saga. Il est maintenant chez Distribfilm mais il a tout de même accepté de me parler du travail qu'ils ont pu faire pour animer le communauté des fans de Twilight en France.

J'ai même eu un cadeau.;-)

L'interview sera publiée dans J'adooore. Il m'a parlé de comment créer un sentiment de privilège chez les gens, comment les idées leur sont venues.

Merci Matthieu pour ce moment d'attention. :-)

Fille ou garçon, petit jeu avec ma famille et les gens que j'aime bien

Grattez ici pour savoir si c'est un garçon ou une fille... mais chut, gardez le pour vous.

Un peu d'humour de complicité sur mon dos, ça me changera des questions habituelles : "c'est pour quand ? c'est une fille ou un garçon ?".

Ma réponse sera, pour le sexe : "je ne sais pas mais j'ai une carte qui le sait si vous voulez. Mais attention, vous devez garder l'information pour vous, je veux garder le suspense."

Voici ce que ça donne :

Un concours de gaffes est maintenant ouvert. Nous prévoyons un trophée pour :

  • le pire gaffeur,
  • celui qui m'a le mieux fait tourner en bourrique,
  • celui qui a le mieux gardé le secret,
  • et peut-être d'autres à définir.

Pour la question pratique : "mais comment j'ai fait pour faire des cartes sans savoir ?".
Mon échographe et ma petite soeur ont finalisé les cartes. J'avais préparé un set garçon et un set fille.

quizz du jour : à quoi ou à qui est-ce que je pense ? Il ou elle a

  • une grosse tête,
  • un grand front,
  • son nez et sa bouche sont presque invisibles,
  • ses bras sont courts et tout simple,
  • ses jambes sont courtes et paraissent maladroites,
  • ses couleurs sont douces et peu contrastées,
  • ses contours sont épais et arrondis.

Côté personnalité :

  • il ou elle ne parle pas ou peu,
  • il ou elle montre parfois de la peur et de la vulnérabilité,
  • il ou elle est très enthousiaste dans ses émotions,
  • il ou elle est fidèle à ses missions comme à ceux qu'il ou elle aime.

Qui ou quoi ai-je en tête ?

quand la région Ile-de-France développe une animation pour le salon du Jeu video


Quand la région Ile-de-France a un stand au salon du jeu vidéo, la compétition est dure pour attirer l'attention. Une petite animation a donc été développé... le jeu "Saurez-vous dire si le jeu a été développé en France ou non ?"


Une petite photo de l'équipe projet :

  • Le premier a eu l'initiative de faire "un truc" (celui qui prend la photo, encore connu sous le nom de Cédric Pierre-Louis - Capital Games),
  • La seconde a eu l'idée, c'est moi.
  • Le troisième l'a habillé, Nicolas Pierre-Louis.
  • Le quatrième a rassemblé les contenus, Antoine Clerc-Renaud.
  • et le dernier l'a developpé, Robin Caldairou, le game designer, quoi.

Lors de la conception de cette expérience, je voulais que le produit fasse sens par rapport au contexte dans lequel il était présenté.

Dans les fonctionnalités rigolotes du jeu, une option "Au secours", secouez la wiimote (télécommande Wii) chaotiquement pour mettre le jeu sur Pause et demander de l'aide au public.

quand le grand journal continue dans leur lancée Miss Météo

La météo de Canal+, on prend le même modèle et on amplifie.

Petite pause pour ma section "Je coeur Internet"

O, here
Will I set up my everlasting rest,
And shake the yoke of inauspicious stars
From this world-wearied flesh.
Eyes, look your last!
Arms, take your last embrace! and, lips, O you
The doors of breath, seal with a righteous kiss
A dateless bargain to engrossing death!
Come, bitter conduct, come, unsavoury guide!
Thou desperate pilot, now at once run on
The dashing rocks thy sea-sick weary bark!
Here's to my love!

Drinks

O true apothecary!
Thy drugs are quick. Thus with a kiss I die.


Oh ! c'est ici que je veux fixer mon éternelle demeure
et soustraire au joug des étoiles ennemies
cette chair lasse du monde...
Un dernier regard, mes yeux !
bras, une dernière étreinte ! et vous, lèvres, vous,
portes de l'haleine, scellez par un baiser légitime
un pacte indéfini avec le sépulcre accapareur !
Viens, amer conducteur, viens, âcre guide.
Pilote désespéré, vite ! lance
sur les brisants ma barque épuisée par la tourmente !
À ma bien-aimée !

(Il boit le poison. )
Oh ! l'apothicaire ne m'a pas trompé :
ses drogues sont actives... Je meurs ainsi... sur un baiser !


Et là, mon préféré :

A glooming (dark) peace this morning with it brings;
The sun, for sorrow, will not show his head:
Go hence (after that), to have more talk of these sad things;
Some shall be pardon'd, and some punished:
For never was a story of more woe (suffering)
Than this of Juliet and her Romeo.

quand Bill Gurstelle affirme que prendre des risques nous rend heureux

Dans cette vidéo le producteur de tv et auteur William Gurstelle nous indique que chacun d'entre nous a une capacité de risque allant de -4 à +4. Pour lui, les gens qui se trouvent dans la partie positive ont plus de succès. Il nous signale aussi que ceux qui restent dans la partie +1 sont les plus heureux.

Pour savoir, où vous vous trouvez sur l'échelle à sensation, prenez le test. (c'est en anglais).

J'estime que dépasser ses peurs apporte un sentiment de liberté de mouvement, et ce sentiment a toujours été cher à notre amie "L'évolution". Et pour nous le faire savoir, une partie de nous même, nous envoie une bonne dose de bonheur... pour nous féliciter.

Alors, quel petit risque allez-vous prendre aujourd'hui ?

quand Renault donne une chance sur 300 d'avoir une voiture gratuite

A l'heure où la saison des portes ouvertes concessionnaires bat son plein, Renault fait pencher la balance des indécis en offrant la chance de ce faire rembourser la voiture. Pas mal !

Je trouve cela particulièrement original. Vous ne trouvez pas ?

C'est l'ouverture des marchés du jeu qui a permis cette campagne ?

Quizz du jour : pourquoi voit-on des autocollants Apple partout ?

Autocollant Apple collé sur le pare-choc d'une Fiat 500.

Autocollants Apple collés sur une fenêtre d'appartement.

Récap, ma vie sans Google année 3

Mr Bing dit le costaud bigleux, Mr Fox dit deux de tension et Mr Y le voyou de la bande

Voilà, c'est avec grand plaisir que ce matin, j'ai pu ouvrir mon navigateur préféré : Chrome. Oh quelle semaine !

Qu'ai-je appris ?

  • Que le moteur de recherche de Yahoo! est toujours aussi efficace.
  • Que son service de localisation est très correct.
  • Que les similitudes dans l'interface entre Yahoo! Search et Google m'ont fait sourire et parfois agacée... quand ce n'était pas strictement identique.
  • Que la page d'accueil de Yahoo!, est la page la plus anxiogène que je connaisse. Mélangée d'humour de supériorité à 2 balles, je dirais que Yahoo! = Le Monde + Voici. J'ai trouvé cela pathétique : être obligé de jouer sur le marketing de la peur et l'humour de supériorité pour faire du trafic.
  • J'ai aimé, en revanche, le carré "Les tendances du jour" dans les recherches web. Aujourd'hui la recherche la plus tendance : "Actu grèves". :-)
  • Que l'ergonomie de Yahoo! mail n'a toujours pas évolué... ni celle de Gmail d'ailleurs. Oh non, pardon, il y a de plus grandes pubs sur Yahoo! Mail que l'année dernière.
  • Ma tentative de connexion à mon compte Hotmail m'a menée dans un labyrinthe dont Hotmail n'est pas sorti vivant.
  • Que l'actu des moteurs de recherche stagnent, me semble-t-il.
  • Que les services et clients mails stagnent aussi. Vous avez remarqué comme Google Wave n'a pas pris ?!!

Dans les petites aventures,

  • J'ai mis quelques minutes à retrouver le nom du moteur de recherche de Microsoft. :-)
  • Google est tellement encapsulé dans mes navigateurs.... que souvent... sans faire exprès... je vous jure... je faisais une recherche sur Google. Oops !
  • Que mes difficultés pour transférer mes emails sur mon compte Yahoo! m'ont sérieusement donné envie d'abandonner les emails complètement... un jour peut-être. Trop de spam, à quoi bon.
  • C'est simple, j'ai passé ma semaine à attendre que mon navigateur charge mes pages. Firefox me paraît tellement plus lent que Chrome... IE ? Je ne l'ai pas ouvert. Je suis un peu maso... mais tout de même, j'ai un livre à finir, moi.

J'ai fini par tricher :

  • Pour créer un formulaire d'enquête sur Google Docs. Je n'ai même pas cherché d'alternative, c'est moche. :-) Quelqu'un en connaît une correct ?

En conclusion :

Une fois de plus, ma semaine sans Google me fait d'autant plus aimer les services en ligne de Google.:-) C'est malin.

oh, oh, ma semaine sans Google commence

Je me demande comment cela va se terminer

J'appréhende particulièrement les problèmes d'emails. C'est promis, cette année, je ne triche pas.

:-)


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr