quand je crée la carte du Vivier, un restaurant de fruits de mer à Belle-Ile-en-Mer

Le Vivier est un restaurant que j'apprécie particulièrement, c'est donc avec grand plaisir que lorsque le propriétaire m'a demandé de re-designer la carte, j'ai accepté. Je suis super contente de ce projet car cela fait presque 2 mois que la carte est en place et les retours sont très très bons.

La première étape a été de trouver le format. Nous étions à la recherche du beau, tout en restant dans une ambiance bistro, non intimidante. C'est un restaurant où vous pouvez aussi bien manger pour 12 euros par personne que pour 150. Donc il fallait trouver cet équilibre. Quand j'ai commencé à travailler sur le projet, je finissais Beauty... je cherchais donc aussi à créer de l'harmonie entre le restaurant et les futures cartes. J'ai contacté la société Menus&Services car je voulais travailler en équipe avec des gens qui avaient l'expertise des menus (mentions légales, durabilité des cartes, ergonomie, bonnes pratiques...) et une équipe en standby pour les mises à jour. Je n'ai pas envie que le chef soit coincé avec la mise en place de sa nouvelle carte parce que je suis en cours avec des étudiants pendant 2 semaines.

Avec la carte des vins, j'ai cherché à créer une complicité avec la personne qui allait choisir le vin pour la table. La carte des vins, dans son écrin derrière lequel on peut se cacher, donne des astuces au lecteur sur comment choisir le bon vin en fonction de qui est à table avec lui et de ce qu'ils commandent.

Pour le Vivier, je ne suis pas partie sur créer l'émotion du J'adooore, mais plus sur le "That's nice". Le propriétaire, le chef, le second sont des gens simples qui aiment les bonnes choses. J'ai donc opté pour un mix de lien, d'univers et d'humour. J'aurais pu partir dans une expérience Scarcity en mettant en avant AOC des produits qu'ils utilisent. Mais non, ce n'était pas eux... tous ces chichis. Ah et le client voulait que les gens apprennent des choses en lisant la carte. Ca, c'est très "That's nice", donc ça m'allait.

J'ai aussi mis en avant, ce que je savais du lieu, des investissements faits, pour démontrer en quoi ce restaurant était super, pourquoi les moules étaient si bonnes. Des choses que le propriétaire m'avait dites, mais que les serveurs n'avaient pas le temps de répéter.

Parce que le Vivier est un endroit qui mérite d'y revenir, j'ai voulu mettre en avant, leur côté amoureux de la cuisine et des produits de saisons. Pour cela, nous avons créé une section "les éphémères de l'été, les éphémères de l'automne....". Nous mettons la carte à jour toutes les saisons. J'ai bien insisté pour que les textes qui accompagnent les plats soient mis à jour. Car, je le sais, quand les gens aiment quelque chose, ils en veulent plus. Donc, il faut se renouveler, pour permettre aux clients d'avoir une expérience renouvelée.

En conclusion: la première carte a été mise en place, fin juillet. Pendant le mois d'août, l'équipe m'a surtout indiqué que les plats piliers du Vivier qui avaient mis en avant ont particulièrement été commandés. Pour le vin aussi, j'en suis ravie car la bouteille phare du Vivier est particulièrement expérientielle donc c'est chouette que la carte mène les clients à la meilleure expérience possible du restaurant. J'avais bien pris garde à conserver une ergonomie de carte optimale, afin d'en permettre une lecteur rapide. L'expérience design (l'humour, le lien, l'univers) est en quelque sorte caché dans les petits textes sous les plats. Septembre a vu une autre type de retours. Les clients moins pressés par le temps lisent toute la carte. Le chef m'a dit : "Beaucoup de gens me disent que la carte est très très sympa". Et moi, je dis : "Cool, CQCC, C'est ce Que je Cherchais à Créer!"

Nous venons de sortir la carte d'automne et j'ai réussi à intégrer de nouveaux textes "sympa" tout en respectant l'esprit de la première carte. Je suis contente car pour un bon branding, un bon design d'expérience, il faut réussir à garder son style tout en changeant.

Cette carte me permet aussi de démontrer que le design d'expérience, peut être léger, proche de la personnalité du lieu, du client. Je me voyais mal leur demander de se déguiser en homard et d'aller chahuter les touristes sur le bateau de Belle-Ile !

Pour cette photo ? C'est juste moi qui essaye de faire de belles photos.

Après la sortie de la première carte, le client, qui est mon Papa, m'a dit : "Tu devrais aller voir tous les restaurants et leur vendre ça". Même mon charismatique exigeant Papa est content, alors, que dire d'autre que "je suis ravie"!

quand clairement je procrastine

Voilà, j'y suis, j'ai repris officiellement le travail. Je me suis donnée jusqu'au 5 septembre pour finaliser Surprise.

  • J'ai réouvert le fichier que j'avais préparé avec de partir,
  • J'ai ressorti les 3 versions déjà écrites, relues par des testeurs et corrigées par les correctrices.
  • J'ai refait un schéma heuristique,
  • J'ai publié 6 billets sur mon blog,
  • Acheté 3 livres sur Amazon,
  • Regardé 2 vidéos sur Ted et sur Gel Conference,
  • Trouvé une idée pour ma carte de voeux 2012,
  • Rangé tous mes tiroirs,
  • Je me suis préparé un café dans ma tasse favorite...

et là... toujours rien.

Bref, je procrastine.

quand décidément je lis beaucoup en ce moment

D'accord, c'est ma petite louloute qui m'a aménée à acheter (racheter) ce livre. J'ai trouvé la partie sur le renforcement des comportements, les mécaniques de curiosité particulièrement intéressants... presque inspirant.

quand les émotions des enfants aident à comprendre les émotions des adultes

J'ai enfin trouvé un livre qui expliquait simplement ce qu'il était de nos émotions dites "négatives", dépression, peur, colère.

quand le programme de la conférence Design & Emotion 2012 est enfin sorti

Super, hyper, envie d'y aller... mais comment faire...

http://www.dande2012.com/

quand je partage une autre lecture de l'été

Pour voir une interview de l'auteur Le pouvoir des habitudes de Charles Duhigg.. Juste super inspirant, la note que je me laisserais concernant ce livre : "Identify the cues, identify the reward, change the routine" et la deuxième note : "Which key-stone habits".

quand je lis "The Speed of Trust"

Bien beau sujet... créer la confiance. Un travail de fond mais l'auteur à vraiment raison. Quand la confiance est là, la rapidité est là.

quand Rob Legato parle de l'art de créer de l'admiration

Deux moments me marquent dans cette vidéo. Dans à propos des scènes d'Apollo 13 : "When we're infused with either enthusiasm or awe or fondness … it changes what we see. It changes what we remember.” (Rob Legato)

A propos de la scène du Titanic "track where we are looking, find the moment my eyes shifted, I started to change them. It is literally done by using what our brain does naturally for us, as soon as you shift your attention something changes.

quand je serai en vacances

du 20 juillet au 13 août, au programme : faire une vraie pause intellectuelle.

Bon été (/hiver) à vous.

quand je pars à la recherche du plaisir


Cours de cinéma : "Le plaisir du récit" par Yves... par forumdesimages

Yves Lavandier, l'auteur de La Dramaturgie, une livre quelque peu encensé par la communauté, explique dans cette vidéo qu'une source de plaisir dans le récit vient des liens entre les choses.

[46:00]Vous savez que tous les organismes vivants ont faim de liens, de sens et de structure.

[...] quand arrive cette scène de Toy Story inconsciemment au fond de vous, vous vous dites que les choses s'emboitent à merveille, qu'il y a du lien, qu'il y a de la structure, que ce qui a été mis en place au début dont les défauts des protagonistes servent à quelque chose, payent plus tard... et c'est un véritable régal.

Je pense que ceci va me servir pour mes recherches sur les sources de l'émotion "That's nice!" pour mon projet livre. Il parlera de comment les scénaristes, entreprises, restaurants, enseignants font pour faire ressentir cette émotion à leur audience. "That's nice" est une émotion plus discrète que le J'adooore, mais je la trouve tout aussi porteuse de viralité et de fidélité.

quand je publie l'ingrédient n°3 de J'adooore : Suspense (extrait gratuit)

   

A la question "Qu'est-ce qui crée des fans ?" Voici un extrait de mon 3ème élément de réponse : le suspense. Dans ce livret de 63 pages, je crois avoir réussi à condenser l'essence même d'une grande partie de l'émotion que les fans peuvent vivre. Attention, lire le contenu de cet extrait risque de transformer la façon dont vous regardez des films, des séries. Ce ne sera juste, plus jamais pareil.

Alors ? Ca vous plait ? Pour lire la suite... c'est par là

quand je peaufine l'ingrédient n°3 de J'adooore, Suspense

En ce moment, je finalise Suspense et en rangeant les répertoires d'images, je retombe sur cette image. Quand je pense qu'il a gardé cette boite pendant des années dans son bureau.... sans l'ouvrir... Alors que d'autres gardent des diplômes ou des livres.

Je me dis: "J'adore !"

quand je reporte la sortie de l'ingrédient 3 de J'adooore : Suspense

Je suis au regret d'avoir à reporter la sortie de Suspense au 15 juillet.

Qu'est-ce que vous voulez, je suis kapput, exténuée, terrassée. Je n'arrive plus à rien. Mes étudiants me taquineraient et poseraient des poissons rouges sur ma table.

Pour me faire pardonner, ci-joint un schéma extrait du livre qui fera votre bonheur encore et encore dans vos présentations Powerpoint et autres supports qui expliqueront vos stratégies futures. Ce schéma est le point commun entre les stratégies de communication d'Apple, de Free et les plus grandes sagas du monde. Ce schéma est la raison de l'addiction que nous avons pour les séries télévisées. Ce schéma explique tout.

Bref, je vous laisse, j'ai du boulot pour finir Suspense.

quand les frères Mast font du chocolat

Les frères dont la renommée dépasse les frontières ont une habitude de pensée que je trouve interéssante : "Si nous ne sommes pas sûr de réussir alors nous savons que nous tenons quelque chose d'intéressant."

Ils appliquent dans leur branding 2 ingrédients de J'adooore : Beauté (beauté du magasin, du packaging, ils créent un univers à visiter...), Rareté (des puristes du chocolat, le produit est emballé à la main, le packaging est créé par la communauté...).

Leur site web

quand on teste un module libre à l'IIM

Encore une fois, l'IIM me soutient dans mes idées de modification des cours. Cette fois-ci, nous avons voulu tester le module libre. Dans ce module, les étudiants sont libres de choisir les cours auxquels ils veulent aller. Beaucoup m'ont dit "Attention, tu ne vas avoir personne aux cours...". Mais avec Julien Dorra, et Arnaud Palin Saint Agathe, nous avons persisté. Parce que moi, je pense vraiment que tout le monde aime apprendre et je pense vraiment qu'avoir le choix de ce que l'on peut apprendre ce jour là compte beaucoup. Bien sûr, les emplois du temps, les feuilles d'émargement ne sont pas adaptés à ce genre de concept. Avec le soutien de l'équipe pédagogique, pour ce dernier module de l'année, nous avons réussi.

Dans les autres peurs énoncées, j'ai aussi entendu : "Et si il y a trop de monde dans une salle ? Et si personne ne va à l'autre cours ?" Effectivement, ça arrive mais pas dans les extrêmes imaginés :). Et dans les faits, il semblerait que des solutions aient toujours été trouvées. J'ai entendu dire qu'il existait des écoles où leur système d'information leur permet d'anticiper ce type de problème.

De plus, nous avions, pour d'autres raisons, planifié un même atelier 2 fois.


L'intitulé de ce cours "Commencer à gagner de l'argent sur Internet en moins de 3 heures". Un étudiant m'a envoyé son site d'achat. Je lui ai acheté son pdf à 1€50 sur Internet après 2h58 de cours. Celui qui s'amuse à faire la cible humaine, c'est Julien Dorra, il anime cet atelier.

Ce que j'aime dès le libellé du cours, c'est la petite surprise qu'il génère.

Ce module de deux semaines s'appelle "Hello World des Apps". L'idée est de proposer aux étudiants de découvrir facilement plusieurs types de plate-formes de développement. Sur la photo, le cours était accessible qu'aux porteurs de Pomme... sous Léopard ou Lion. :)

Je ne sais pas encore quel est le retour des étudiants sur ce module libre... Jeudi, ils doivent me montrer 4 apps qu'ils ont montées/personalisées pendant ce module. 12 ateliers environ étaient proposées. Affaire à suivre.


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr